Prison centrale de Kondengui : Trois ans de prison ferme pour les mutins

Le tribunal de première instance d’Ekounou a vidé les affaires dans la nuit.

0
507

Un mois après la mutinerie qui a secoué la prison centrale de Yaoundé-Kondengui, les « instigateurs » désignés par les autorités du pénitencier écopent de trois ans de prison ferme. Ainsi en a décidé le juge du tribunal de première instance de Yaoundé-Ekounou. Au cours d’une audience marathon tenue hier, le juge a jugé coupables les militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) et certains détenus de la crise dite anglophone.

Les premiers condamnés sont Wilfried Siewe, Thomas Yemga, Sylvanius Mutangha, Christophe Chatchua et Jasmin Wafo. Mamadou Mota, Modeste Ngono, Christian Fouelefack, Serge Branco Nana Nana, Mancho Bibixy est les autres attendaient de connaître leur sort. Affaire à suivre.

Le 22 juillet 2019, des revendications de détenus de la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest avaient débouché sur une mutinerie violente de l’ensemble des détenus de la prison centrale de Kondengui. Au lendemain de cet incident, l’exploitation des vidéos diffusées par les mutins eux-mêmes, et sur la base de leurs enquêtes, les autorités pénitentiaires avaient interpélé près de 200 détenus (178 selon des sources concordantes). Depuis, ils étaient poursuivis au Tribunal de Première instance d’Ekounou, entre autres pour mutinerie et tentative d’évasion.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here