Prime potomac : Un caillou dans la godasse de la CAN

Les chantiers de l’entreprise américaine posent le plus de problèmes à l’organisation.

0
513

Au moment où la CAF signe le report de la CAN 2021 à 2022, le ciel n’est pas bleu à Garoua. la ville de Garoua renoue avec ses vieux démons de la grève. Et c’est encore l’entreprise Prime potomac qui se trouve au-devant de la scène. « Depuis hier, les ex employés et les fournisseurs ont barré l’entrée du chantier de l’Hôtel Bénoué», informe Ebah Essongue, journaliste basé à Garoua. Les premiers réclament l’apurement de leurs droits pour avoir été licenciés sans préavis, les seconds exigent le paiement de leurs factures entassées depuis plusieurs mois. Ben Modo, le patron de Prime potomac, avait promis de régler la situation des fournisseurs le 30 juin 2020. Mais à quelques jours de l’échéance, l’adjudicataire du marché de réfection de l’hôtel Bénoué (et initialement quatre autres stades d’entraînement), a commis un communiqué pour reporter à une date ultérieure les décaissements. « Nous savions qu’il ne tiendrait pas le rendez-vous car il en est habitué. Il s’agit de la mauvaise foi car au moment où Ben Modo promettait de payer nos factures, il venait de recevoir de l’Etat la somme de quatre milliards de francs », informe Saoul, un fournisseur auprès de Prime potomac. Et de se demander « où est passé cet argent pour que Ben Modo nous renvoie à plus tard ?» renseigne Selon des sources concordantes, s’illustre par cette actualité.

Mouelle Kombi, victime résignée

C’est une situation embarrassante pour le président du Comité local d’organisation du CHAN 2021 et de la CAN 2022 d’autant plus que Ben Modo est réputé être « protégé » par de hautes personnalités de la République. Ce que le Camerounais naturalisé Américain a toujours démenti. Mais l’homme dont les marchés obtenus par des procédures de gré à gré, peine à faire parler les travaux plutôt que les grèves et autres mouvements d’humeur. Des comptes bancaires de son entreprise ont été scellés, mais l’entreprise reçoit toujours des fonds de l’Etat. On apprend que les travaux ont repris ce mercredi matin. « Il y a eu une réunion chez le gouverneur où il a été demandé aux fournisseurs de faire le point de leur dû, afin que les informations sont transmises au sommet de l’Etat», selon Saoul. Pour combien de temps ? Difficile de savoir tant les ex employés ne comptent pas céder aux négociations, et les fournisseurs qui ont lâché du lest n’ont que donné du temps de répit à leur partenaire.

Narcisse Mouelle Kombi, lui, vit en victime résigné cette situation. Même s’il reste confiant quant au respect des délais de fin des travaux des chantiers de la CAN 2022, le président du Comité d’organisation de la CAN 2022 peine à trouver le sommeil à l’évocation du site de Garoua. Lui qui, lors de son dernier passage à Garoua, n’a pas pu garantir que la parole donnée sera tenue.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.