Prestation de serment : Paul Biya ressort par l’entrée (?)

0
641
Un certain 6 novembre 1982

Le mystère demeure sur la date de prestation de serment de Paul Biya. Mais tout porte à croire que Paul Biya devrait prêter serment le 6 novembre. Sur les réseaux sociaux, cette date revient régulièrement. Dans le communiqué de Jean Nkuété, le secrétaire général du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), appelant les militants et alliés du Rdpc à se mobiliser pour accompagner leur champion dans la célébration du 36ème anniversaire de son accession à la magistrature suprême, ne mentionne pas la prestation de serment. Le programme des articulations de la cérémonie prévue au siège de l’Assemblée nationale reste muet, mais spécifie tous les détails du programme de la journée attendue pour clôturer le processus électoral ayant conduit au renouvellement de la confiance du peuple camerounais à celui qui tient les rênes du Cameroun depuis le 6 novembre 1982.

Pour autant, des sources crédibles au sein du parti au pouvoir annoncent le choix symbolique porté par Paul Biya sur cette date qui marque son accession à la magistrature suprême. Si cette date, délai légal de prestation de serment du président élu, est retenue, ce sera une coïncidence qui ramène Paul Biya à reprendre la porte qu’il a empruntée pour entrer au Palais d’Etoudi. Cette fois-ci, pour entamer ce qui s’apparente au 7ème et dernier mandat à la tête de l’Etat.

Sur les différents théâtres des événements qui vont meubler cette cérémonie, les préparatifs vont bon train. L’Assemblée nationale subit une cure de jouvence, avec un nettoyage général des lieux, une couche de peinture sur les murs, les bordures de la rue qui dessert le Palais des verres, les poteaux et les arbres bordant cette avenue. Sous la supervision du secrétaire général de la Chambre basse du Parlement. Le palais présidentiel n’est pas en reste. Les arbres ont été peints en blanc, la matérialisation des parkings refaite, la propreté générale refaite sur l’ensemble du domaine.

En rappel, Paul Biya a été élu avec 71,28% des voix face à huit autre candidats en course pour le scrutin du 7 octobre 2018. Suivi de Maurice Kamto (14,23%). Ce dernier qui continue de contester la victoire de Paul Biya proclamée par le Conseil constitutionnel le 22 octobre dernier. Mais la voie constitutionnelle est irréversible. Paul Biya bénéficie de 7 nouvelles années de bail à la tête du pays.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here