Les électeurs n’auront que les 9 candidats retenus par Election’s Cameroon (Elecam) pour l’élection présidentielle du 7 octobre prochain. Ainsi, en a décidé le Conseil constitutionnel ce 17 août 2018. Réunie en audience publique, la plus haute juridiction de la République a rejeté toutes les requêtes déposées par huit des 19 candidats recalés par l’organe en charge des élections.

A la déception d’Olivier Bilé. « J’étais le seul qui méritait d’être repêché », pleurniche Olivier Bile, après le verdict. Lui qui continue de dénoncer la fermeture anticipée des bureaux du Trésor au soir de l’expiration du délai de dépôt des candidatures. « Mes équipes sont arrivées à temps, mais les caisses du trésor étaient déjà fermées », appuie-t-il. Mais le président de l’Union pour la fraternité et la prospérité n’a pas encore baissé les bras. Si Généviève Amvene, l’envoyée de Dieu a fini par capituler face à la dureté de la loi, le promoteur du Foyisme politique s’en remet à Paul Biya, candidat sortant et garant du respect de la constitution. En attendant, seuls les neuf d’Elecam seront en lice le 7 octobre prochain.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here