Pour comprendre : Comment les chantiers de la CAN sont financés

Explications sur le mécanisme de financement de ces travaux.

0
232

Deux principaux instruments sont utilisés par le gouvernement pour financer les différents chantiers de la Coupe d’Afrique des Nations 2021. Il s’agit des Financement Extérieur (Finex) et des ressources issus du Budget d’Investissement Public (BIP). Ainsi, en ce qui concerne les Finex, l’Etat a procédé à des négociations de financement avec transfert de service. C’est-à-dire que l’Etat du Cameroun ne reçoit pas de l’argent liquide, mais plutôt des services, mieux, l’ouvrage correspondant au financement sollicité. Dans le cas d’espèce, le Cameroun est sensé par exemple recevoir, à terme, deux complexes sportifs comprenant entre autres, un stade de football (60.000 places pour Olembe et 50.000 places à Japoma-Douala), des stades de tennis, etc. C’est dire, précisent des experts, que « l’hypothèse d’un éventuel détournement n’est pas envisageable, étant donné que ce n’est pas de l’argent liquide qui circule ». Pourquoi l’Etat a-t-il opté pour cette option ? D’après des spécialistes, ceci trouve toute sa justification dans le fait que « compte tenu de la rareté des ressources, il n’était pas indiqué pour l’Etat de s’engager dans de telles dépenses ».

En ce qui concerne la partie camerounaise, ses financements sont issus du BIP, inscrits sous forme de prévisions dans les lois de finances. En outre, ces financements d’accompagnement ont, expliquent des experts, vocation à venir soutenir des opérations dont la non exécution pourrait compromettre l’évolution normale des chantiers. Ainsi, à date, l’Etat a débloqué 40 milliards de francs CFA en 2017, 110 milliards de francs CFA en 2018, soit 107 milliards issus de l’emprunt obligataires lancé en octobre 2018 et trois milliards sous fonds propres. A ce jour, ces financements sont en dépassement d’au moins 25 milliards de francs CFA.

En clair, dans la perspective de la réussite des chantiers de la CAN 2021, toutes les mesures sont prises par le gouvernement, à travers le ministère des Finances pour régler les décomptes des entreprises à temps.

Par Junior Matock
Source : Défis actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here