Mis officiellement en exploitation commerciale le 02 mars dernier, le Port Autonome de Kribi (PAK) connait une progression inédite en termes de recettes douanières. Pour le seul mois de mai 2018, la plateforme portuaire a atteint le pic symbolique du milliard de francs CFA. Une performance qui dépasse de loin les 22,8 millions de francs CFA de recettes douanières enregistrées au cours du mois de janvier, les 11,1 millions de francs CFA de février, les 94,9 millions de mars et les 145 millions d’avril. « Les flux commerciaux en perspective sont de nature à faire du Port Autonome de Kribi, un important pan du développement de l’économie du Cameroun et des pays de la sous-région », se réjouit-on au PAK où, des cadres soutiennent que cette progression est inédite sous plusieurs autres angles du commerce extérieur. Illustration : 221 conteneurs et 305 équivalents de vingt pieds (EVP) ont été débarqués au Port entre mars et mai 2018 ; 52 manifestes ont été enregistrés pendant la même période soit 10 manifestes en mars, 18 en avril et 24 en mai ; 3.205 manifestes qui ont été validés soit 518 en mars, 1.138 en avril et 1.549 en mai.

De bonnes perspectives en vue

Ce n’est pas tout. Les 10 principales destinations des marchandises débarquées au Port Autonome de Kribi sont : le Cameroun (47,5 %), le Gabon (26,1 %), la République Démocratique du Congo (8,6 %), la Chine (5,9 %), l’Inde (3,6 %), le Vietnam (2,4 %), l’Angola (1 %), le Nigéria (05,5 %) et la Belgique (0,4 %). « L’évolution du nombre de déclarations par type est aussi révélatrice d’une intense activité, explique une source au PAK. L’on note ainsi la validation de 74 déclarations pour l’exportation en simple sortie, 34 pour la réexportation, 47 pour la mise à la consommation directe, 13 pour le transit et 07 pour les enlèvements directs ». En ce qui concerne le transit, « 11 cargaisons ont été acheminées vers la République centrafricaine et 02 vers le Tchad. Preuve que la sous-région puise avantage de la mise en service du Port Autonome de Kribi ». Toujours au titre des bons points au PAK, plusieurs principaux produits ont été importés notamment les diodes, transistors et dispositifs similaires (179,8 tonnes), le malt (1.595 tonnes), l’alcool éthylique non dénaturé (550,3 tonnes), les fils, câbles et autres conducteurs isolés (107,7 tonnes), des machines et appareils de levage (50,2 tonnes), les boîtes, sacs, pochettes, cornets et autres emballages en papier, cartons, ouate de cellulose (181 tonnes), les tableaux, panneaux, consoles, pupitres et autres supports (9,4 tonnes), les ronces artificielles en fer ou en acier (15,9 tonnes), les appareils récepteurs de télévision, moniteurs vidéo et projecteurs vidéo (01 tonne), les réfrigérateurs, congélateurs et autres appareils (24,3 tonnes). Tandis que les produits exportés au départ du PAK sont : les bois bruts, les pâtes de cacao, le coton non cordé ni peigné, les feuilles de placages et feuilles pour contre-plaqués, les bois sciés, les préparations alimentaires, les hypochlorites, les bois contre-plaqués, les autres engins flottants (radeaux, caissons, coffres d’amarrage, bouées et balises), ainsi que les agents de surfaces organiques.

« Il est à faire remarquer que le régime de production du Port Autonome de Kribi monte de plus en plus en puissance. La position qui est la sienne dans le développement économique et social du Cameroun n’est donc plus à démontrer. Elle est de mieux en mieux exprimée parmi les acteurs du commerce extérieur. Les mois à venir vont ravir certainement la vedette au cours des précédents mois. Du moins, un espoir pour le Cameroun, la Cemac et l’Afrique », promettent des employés du PAK. Pour mémoire, cette plateforme portuaire est idéalement située au cœur du Golfe de Guinée. Elle est appelée à devenir l’hémisphère de échanges commerciaux dans la Région et un levier de compétitive et d’émergence de l’économie nationale.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here