Performances: 537 milliards de recettes fiscales au 1er trimestre

Ce montant est en dépassement de 74 milliards par rapport à la même période l’année dernière.

0
596
Crédits tvA : l’etat paie 10 milliards aux entreprises
Les mesures fiscales vont coûter 114 milliards à l’Etat

537 milliards de francs CFA. C’est le montant des recettes fiscales mobilisées au 1er trimestre 2020, selon le directeur général des Impôts, Modeste Mopa Fatoing. En effet, dans une interview récemment accordée à nos confrères du quotidien bilingue national, le patron des impôts a souligné que ces 537 milliards de francs CFA sont en hausse de 74 milliards de francs CFA en valeur absolue et 16 % en valeur relative, par rapport à la même période en 2019, période au cours de laquelle les recettes mobilisées s’élevaient à 463 milliards de francs CFA.

Impact du covid-19 sur Les recettes fiscales

Toutefois, a tenu a précisé le DGI, la crise sanitaire Covid-19 n’est pas sans conséquences sur les recettes fiscales. En effet a-t-il expliqué qu’en termes de prévisions, « pour l’exercice 2020, elles ont été fixées sur la base d’un taux de croissance du Produit Intérieur Brut réel de 4 % et d’un déflateur du PIB de 1,4 %, soit un taux de croissance du PIB nominal de 5,4%. On tablait également sur un cours de baril de pétrole de plus de 50 dollars. Au regard de ces paramètres macroéconomiques, un objectif de 2 103 milliards a été fixé à la DGI qui, comme vous le savez, est le 1er poste de mobilisation des recettes pour le budget de l’Etat ». Cependant, a-t-il insisté, « le Covid-19 vient bouleverser toutes ces hypothèses : le taux de croissance devrait enregistrer une baisse importante et le baril de pétrole est en ce moment, comme vous le savez, en dessous de 30 dollars ». Du coup, a-t-il ajouté, « les prévisions de recettes devraient donc sous ce rapport connaitre des ajustements le moment venu ». Néanmoins, la mobilisation des recettes fiscales ne semble se dessiner tout en noir. « Il faut cependant relever, comme je l’ai dit plus haut, que les réformes de modernisation de l’administration fiscale, menées avec l’appui constant des autorités au cours de ces dernières années, ont permis à notre système de collecte de faire preuve d’une forte capacité de résilience dans les moments de crise ». Nous comptons donc, a indiqué le DGI, « sur les fondamentaux de cette résilience, à savoir le dispositif de sécurisation de nos recettes et de modernisation du recouvrement, pour préserver l’essentiel des ressources de l’Etat »

Par Junior Matock (Défis Actuels 480)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.