Nouvel an : Paul Biya ne présentera pas (…) ses vœux aux corps constitués

Un communiqué du directeur du Cabinet civil vient d’être publié à cet effet.

0
371
Paul Biya lors des obsèques de sa soeur aînée le 13 novembre 2020

Paul Biya et son épouse viennent de dribbler les corps constitués nationaux, les opérateurs économiques et autres corps, et le corps diplomatique accrédité au Cameroun. Dans un communiqué de presse signé de Samuel Mvondo Ayolo, directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, la cérémonie des vœux de nouvel an à ces corps par le président de la République est « déprogrammée… en raison des mesures barrières contre le coronavirus». La même raison justifie également la déprogrammation de la cérémonie similaire en l’honneur de la première dame qui généralement suivait son président de mari dans cet exercice, avec les épouses des mêmes personnalités ainsi que des associations féminines et féministes, ainsi que celles parrainées par Chantal Biya. Un communiqué dont la clarté reste à expliciter, tant il suscite des débats sur sa compréhension: annulation ou report? Toujours est-il que la cérémonie qui se tient généralement la première semaine de janvier n’aura pas lieu à cette période.

C’est une suite logique de la sensibilisation faite par le Premier Camerounais dans son discours de fin d’année le 31 décembre dernier. Paul Biya a longuement évoqué le sujet de cette maladie qui a paralysé le monde entier en 2020 et qui continue de créer la panique dans le monde et notamment en Europe et en Amérique. Le Cameroun, lui, comme une majeure partie de l’Afrique, semble avoir été épargné par la vague meurtrière. Pour autant, Paul Biya ne veut pas prendre de risque. Lui qui, pendant longtemps, ne mettait pas le masque. Jusqu’au 13 novembre dernier lors des obsèques de sa sœur ainée. Mais aussi, la forme physique de Paul Biya dans son discours de fin d’année avait déjà suscité un débat. D’aucuns estimaient que l’homme qu’ils ont vu quelque peu amorti par le poids de l’âge ne pouvait pas supporter la station debout prolongée, le temps de serrer la main aux centaines de personnes généralement attendues à cette cérémonie de revue des troupes. Aussi, ceux-là pensaient que l’entourage de Paul Biya ne pourrait pas laisser tout ce monde découvrir l’état réel d’un homme devenu rare et dont l’hibernation prolongée en 2020 avait nourri des rumeurs sur la mort.

L’opinion loupe une occasion d’avoir le regard du leader camerounais sur la marche du monde. Lui qui saisit souvent cette occasion pour donner la position de son pays sur les sujets de préoccupation mondiale. On se contentera de vivre la diplomatie peu tapageuse du Cameroun. Diplomatie d’absence selon ses détracteurs. Ce qu’ont toujours contesté les autorités de Yaoundé. Toujours est-il que la parole du Cameroun est rare sur la scène mondiale, autant que son président.

Cette annulation pourrait avoir des conséquences sur les plans des autres administrations publiques. Les ministres et autres dirigeants de structures publiques suivront-ils le ton donné par Paul Biya ou se livreront-ils aux agapes généralement programmées pour arroser les conférences des services centraux et extérieurs ? Rien n’est sûr.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.