Nécrologie : L’Assemblée nationale en deuil

Les députés Ali Dougouf Djonkio et Barnabé Eloundou sont décédés en l’espace d’une semaine.

0
397
Vie morose au Palais des verres de Ngoa Ekelle

L’ange de la mort hante l’Assemblée nationale. Les honorables Ali Dougouf Djonkio et Barnabé Eloundou ne prendront pas part à la dernière session parlementaire de l’année 2018. L’élu du Mayo Tsanaga, Extrême nord, est passé de vie à trépas ce 31 octobre 2018. Le septuagénaire, ancien cadre du ministère des Postes et télécommunications (Minpostel), s’est engagé à conquérir l’électorat après avoir pris sa retraite au début des années 2000. L’administrateur civil obtient son premier mandat en 2003. L’ancien maire de Hina, son village natal, aurait eu un malaise, apprend-on.

Ali Dougouf
Barnabé Eloundou

Il quitte la scène quatre jours seulement après un autre député du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Barnabé Eloundou a ainsi devancé son collègue dans l’au-delà ce 28 octobre 2018, emporté par un malaise cardiaque. Il a avait été interné au Centre hospitalier universitaire de Yaoundé à cause d’une embolie pulmonaire. Laquelle l’a plongé dans un coma dont il ne s’est plus relevé.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here