Nécrologie : Claude Zoundja n’est plus

Le réformateur du Diamant club de Yaoundé s’est éteint cette nuit à Yaoundé.

0
272
Claude Zoundja, le réformateur du football camerounais

Claude Zoundja est mort. L’ancien président du Diamant club de Yaoundé a cassé sa pipe aux premières heures de ce 16 septembre 2020, des suites de maladie. Une maladie qui est passée inaperçue, autant que le défunt menait une vie loin des cameras et des projecteurs depuis quelques années. Prédicateur de la “bonne nouvelle” qu’il était devenu. Mais son nom ne manquait pas de revenir dans les débats sur le football camerounais décadent. L’homme est resté sourd et aveugle face à cette situation qui a parfois poussé certains anciens acteurs et passionnés à revenir au-devant de la scène pour essayer de jouer une partition. Finalement la mort appelle l’ancien président du Diamant de Yaoundé, au lendemain du début d’un nouvel épisode du film dramatique auquel l’arène du football au pays des Lions indomptables se livre depuis de longues années.

Claude Zoundja est réputé être l’un des pères du football moderne au Cameroun. En souvenir, l’on évoque régulièrement son passage au Diamant club de Yaoundé comme président, dans les années 80. L’homme professionnalisa la gestion du club qu’il plaça parmi les meilleurs du championnat national d’élite. En instituant un système de salaire régulière dont le plafond atteignait 400 mille francs CFa. Après avoir recruté l’ancien défenseur des Lions indomptables Michel Kaham à peine revenu des Etats-Unis, bardé de diplômes d’entraîneur. En 1987 et 1989, le Diamant joue deux finales de la Coupe du Cameroun qu’il perd devant le Tonnerre kalara club de Yaoundé. Après une élimination en demi-finale de la Coupe d’Afrique des vainqueurs de coupe (1988) par le CA Bizerte de Tunisie, le Diamant rate à un pas de devenir champion du Cameroun en 1991, alors que le club qui se déplaçait à Douala affronter le Caïman de Douala, n’avait besoin que d’un nul. Le club d’Akwa lui, avait réussi de sauver sa saison car il avait besoin d’une victoire pour rester en première division. Choqué, Zoundja annonça sa démission.

Parmi les joueurs de renom passés par ce club des années Zouclo (son petit nom), Emile Mbouh Mbouh, André Kana Biyick, Benjamin Massing, Salomon Olembe, Angibeau Nguidjo, Jean jacques Misse Misse. Le corps du passionné de football se trouve à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé. La famille porte le deuil.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.