Monatele: Trois prétendants une mairie

Trois formations politiques sont en course pour diriger cette commune, chef-lieu du département de la Lekie.

0
1566

L’histoire va-t-elle récidiver ? En tous cas, il n’est pas exclu que le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais revive le suspens qu’il avait déjà vécu en 2013 lors des élections municipales. Pour le scrutin du 09 février prochain, le parti au pouvoir va affronter deux adversaires politiques qui ne sont pas des moindres dans cette localité. Le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais doit faire face au Front des Démocrates Camerounais (FDC) de Denis Emilien Atangana qui l’avait déjà mis en difficulté lors de la précédente élection municipale. Il doit ensuite affronter le Parti de l’Alliance Libérale (PAL) de Célestin Bedzigui. Même si les deux adversaires du Rdpc à Monatele ne sont pas des mastodontes de la politique, sur le plan stratégique, leurs leaders jouissent d’une notoriété incontestable dans le département de la Lekie. On se souvient qu’en 2013, lors des élections municipales, Denis Emilien Atangana, sous la bannière du MRC, avait donné des sueurs froides au parti au pouvoir et avait obtenu 41% des suffrages valablement exprimés. Son parti a plus de chance cette année, estiment ses soutiens. Ce d’autant plus que les populations ont exprimé leur ras-le-bol au sujet de l’exécutif qui gère cette mairie depuis 1996. Leur doléance a été entendu et le parti au pouvoir a préféré comme tête de liste, Hugues François Onana, au détriment de André Tsala Messi qui a dirigé la ville pendant 24 ans.
Le principal challenger du Rdpc, Denis Emilien Atangana entend profiter de ces remous pour vaincre le parti au pouvoir. « Nous avons plusieurs actions sociales qui ont été menées et qui amènent les populations à accepter que nous avons la volonté d’apporter des solutions à leurs problèmes et que nous sommes à l’écoute constante de ces populations. Nous ne doutons pas que nous allons gagner les élections ». Seulement il craint que ses adversaires gagnent par la fraude « car vous savez qu’avec le Rdpc, le plus grand combat c’est de contrecarrer la fraude électorale ». Pour éviter toutes fraudes, son parti a mis sur pied plusieurs mécanismes. « Nous nous sommes arrangés que notre parti ait 76 représentants dans les 76 bureaux de vote que compte l’arrondissement de Monatele. Nous avons également mis sur pied une brigade anti-fraude qui va essayer de contrecarrer toutes les stratégies de fraude qui seront envisagées par le camp d’en face ».
L’autre adversaire Célestin Bedzigui compte sur sa notoriété en tant que chef traditionnel et élite locale. Ses soutiens ne manquent pas de souligner que la répartition sociologique de cette localité pourrait jouer en faveur du candidat du PAL. Même si cela n’a pas été envisagé, le Rdpc doit surtout redouter qu’un de ces deux partis décide de donner ses voix à l’autre à la dernière minute. Si tel est le cas, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais s’en voudra d’avoir perdu cette commune située sur les deux rives du fleuve Sanaga.
Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here