MINPMEESA : Joseph Tchana de « retour à la maison »

Le nouveau secrétaire général du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat a été installé mercredi dernier dans un ministère qu’il dit bien connaitre.

0
521

Un homme svelte en costume bleu fendu d’une cravate et d’une chemise d’un blanc écarlate. A première vue, le nouveau secrétaire général du Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat semble plus proche d’un mannequin que d’un haut fonctionnaire. Installé à son poste, mercredi dernier par le ministre des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat, l’homme de 51 ans va consacrer la suite de sa carrière à un ministère qu’il connait bien. « Nous connaissons la maison », lance-t-il, avant d’égrainer le chapelet des défis qui l’attendent. « Nous allons travailler sous la houlette de monsieur le ministre en fonction des orientations qu’il va nous donner dans la conduite de la coordination des activités du ministère qui incombe au secrétaire général. Les défis concernent les PME, l’économie sociale et l’artisanat, ce sont les acteurs du secteur privé. Le Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat a pour charge de promouvoir le secteur privé. Il est pour nous question d’apporter notre pierre l’édifice, afin que lorsqu’on parlera de l’émergence à l’horizon 2035, que notre ministère apporte sa part dans ce panier. Ainsi on pourra dire que Ministère des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat a contribué à bâtir cette grande vision du chef de l’Etat. » Au sujet de la survie des PME, l’une des priorités de son ministère, Joseph Tchana a déclaré « que le problème des PME au Cameroun c’est l’encadrement ». Le plus proche collaborateur du ministre Achille Bassilekin III estime que l’accès au financement, souvent évoqué comme principale cause de la fermeture des PME, n’est pas le véritable problème. « Parfois les besoins sont ailleurs. Pendant qu’on pense au financement, il peut s’agir parfois d’un problème de gestion des stocks ou d’un problème de gestion des ressources humaines ». Pour le nouveau secrétaire général, il est impératif d’auditer davantage les PME afin de dresser un diagnostic évoquant avec plus de précisions la cause de la fermeture des PME.

Recommandations

Prenant la parole lors de la cérémonie d’installation, le ministre des petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat Achille Bassilekin III, a instruit à son collaborateur de lutter contre l’inertie et l’incivisme au sein du département ministériel. Il l’a également  invité  à «mettre à profit les différents profils académiques et professionnels de ses collaborateurs pour une action plus dynamique, autant au niveau central que dans les services déconcentrés».  Le ministre l’a enfin appelé à continuer d’œuvrer pour la promotion et le développement des petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat.

A 51 ans, Joseph Tchana revient dans un ministère qu’il a vu naitre en 2004 et au sein duquel il a passé presque toute sa carrière.  Produit de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, Joseph Tchana est titulaire d’un master en entreprenariat. Avant sa nomination, ce fils de la région de l’Ouest Cameroun était conseiller technique auprès du directeur général de l’Agence de promotion des PME et Point focal du Programme Intégré de Valorisation, de Transformation des Produits Agricoles et Agroalimentaires (Transfagri).

Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.