Mgr Emmanuel Dassi Youfang : Qui est le nouveau berger du diocèse de Bafia ?

0
751

Depuis ce 13 mai 2020, Mgr Emmanuel Dassi Youfang est le nouvel évêque de Bafia. Nommé par le pape François, l’ancien évêque auxiliaire de Bafoussam est le nouveau berger des brebis de ce diocèse qui semblent évoluer à tâtons depuis trois ans que Mgr Jean Marie Benoît Bala est décédé. En effet, le pasteur avait été retrouvé raide mort dans les eaux du fleuve Sanaga le 2 juin 2017, après trois jours de recherche. Depuis lors, la vie au diocèse de Bafia est rythmée par des lamentations. A chaque anniversaire de la disparition du berger, les brebis son inconsolables. Presque trois ans jours pour jour, le successeur de Saint Pierre a décidé de combler le vide. Et a jeté son dévolu sur un homme qui a appris la gestion d’un diocèse aux côtés de Mgr Watio, évêque de Bafoussam.

Né le 7 août 1967 à Baham dans le département dans Hauts-plateaux, Mgr Mgr Emmanuel Dassi Youfang est ordonné prêtre en 2001 à Bafoussam par Mgr Joseph Atanga. Sa première responsabilité, il l’exerce comme curé de la paroisse sainte Bernadette de Doumelong et recteur du sanctuaire marial de Doumelong. Huit ans durant, le jeune prêtre sert le Christ, avant de se voir confié le poste de vicaire général au diocèse de Bafoussam en 2009. Pour quelques jours car l’homme s’envole pour Paris ou il va faire une maitrise en théologie qu’il obtient après deux années et demi d’études. A son retour au Cameroun, en 2012, Mgr Dieudonné Watio le nomme au même poste qu’il avait déjà laissé pour la France. Le vicaire général du diocèse de Bafoussam sera fait évêque auxiliaire de Bafoussam le 7 novembre 2016, par le pape François.

Quatre ans après, Mgr hérite d’une charge noble mais délicate : assurer la succession de Mgr Jean Marie Benoît Bala décédé en 2017 dans des conditions troubles. « C’est un signe de l’immense amour que le Seigneur a pour l’indigne serviteur que je suis », a-t-il réagi dans les colonnes de Cameroon tribune. « Vous voyez la dissymétrie entre son immense amour et ma pauvreté, cela me donne de lui dire grandement merci », prend-il avec humilité.

Agé de 53 ans, ce féru de la musique devra essuyer les larmes des chrétiens du diocèse de Bafia qui refusent de tarir. L’énigme sur la disparition du berger n’ayant pas encore été décelée. La thèse du suicide par noyade a été rejetée par l’épiscopat national et l’église catholique qui est à Bafia. Le berger a été bercé huit années durant par la vierge Marie au sanctuaire marial de Doumelong. De quoi trouver assez d’astuces pour réconforter ce peuple meurtri davantage par les circonstances que par la mort même de leur pasteur.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.