Lutte contre le covid-19 : Paul Biya offre 2 milliards FCfa aux populations

Le don spécial du Chef de l’Etat converti en nature a été réceptionné hier.

0
378

C’est un communiqué de presse du ministre de l’Administration territoriale qui annonce un don spécial de Paul Biya de l’ordre de deux milliards de francs Cfa, à l’intention des 360 arrondissements du pays. Il s’agit notamment d’un don en nature composé de produits et matériels médicaux. Soit 50 mille cartons de savon lessive (4 millions de morceaux de savon), un million cinq cent mille masques pour les populations, 50 mille masques chirurgicaux pour le personnel hospitalier, 75 00 seaux de ménage, 40 mille bidons lave-main d’une capacité de 30 litres chacun, des kits de test de dépistage rapide, des appareils d’assistance respiratoires pour les hôpitaux. « Ce don spécial n’est pas à confondre avec une action du Fonds spécial de solidarité nationale créée par le Chef de l’Etat dans le cadre de cette pandémie », précise Paul Atanga Nji.

Si le don du chef de l’Etat est déjà réceptionné à Yaoundé, Paul Atanga Nji programme sa distribution pour plus tard, soit dans une dizaine de jours. Les paquets seront « seront transportés à partir de l’hôtel de ville de Yaoundé par une centaine de camions gros porteurs à destination des dix régions », pour être « réceptionnés par les gouverneurs » de régions, indique le communiqué du Minat. A charge pour ces derniers de les convoyer les bénéficiaires.

Le patron de l’administration territoriale profite de l’occasion pour faire un coup de gueule aux critiques qui dénoncent l’absence du président de la République au-devant de la scène en temps de crise. « Ce don est une preuve de plus de la générosité légendaire du Chef de l’Etat qui, loin de la politique spectacle propre à certains apprentis sorciers, a toujours été aux côtés des populations dans des situations difficiles, à l’instar des catastrophe naturelles et des crises qui affectent certaines de nos régions ». Citant entre autres le soutien aux victimes de la catastrophe de Nsam, de la catastrophe de Nsam, des inondations dans les régions de l’Extrême nord et du Nord, de la guerre contre Boko haram, du drame de Ngouache, de la crise sécessionniste du Nord-ouest et du sud-ouest.

Paul Atanga Nji tance ainsi le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) qui a ignoré le Fonds de lutte contre le coronavirus lancé par le président de la république, pour engager sa propre levée de fonds dans le cadre d’une solidarité nationale à laquelle Maurice Kamto a engagé les Camerounais. En faisant constater « l’abandon du peuple par le Commandant en chef », face à la guerre qu’oppose le virus à l’échelle mondiale.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here