Libertés politiques : Cabral Libii interpelle Paul Biya

0
468

Les élections régionales approchent, mais le parti de Cabral Libii qui doit prendre part à cette course n’a pas encore d’existence légale. Pour ce, ses militants se mobilisent déjà dans le but de mettre la pression sur les pouvoirs publics et obtenir l’acte de naissance de leur parti. Jeudi dernier, Olivier Atinbob, un de ses partisans a initié une collecte de signature dans les réseaux sociaux. Sur la page officielle de l’ancien candidat du parti Univers, on peut lire « Chers camarades, l’heure est grave, ils nous bloquent la légalisation de notre parti politique, les Citoyens. Nous allons envoyer une correspondance au Chef de l’Etat à ce sujet. Nous vous sollicitons pour avoir vos signatures sur cette correspondance ». Pour l’initiateur de la lettre, cette pétition doit être accompagnée d’au moins 1000 signatures. Pour cela, l’auteur demande à ses camarades de filmer leur signature en ajoutant la mention « Légalisez les Citoyens ».« Nous allons joindre vos signatures à cette correspondance » explique-t-il, avant d’ajouter: « nous avons besoin de voir notre parti légalisé avant le 20 mai prochain afin de pouvoir participer à la célébration de la fête nationale de notre cher et beau pays ».

Cette publication a été très suivi par les partisans du candidat classé 3e à l’issue de la dernière élection présidentielle, qui en quelques heures ont réuni plus de 1000 signatures. C’est depuis le 06 mars dernier, que Cabral Libii a déposé une demande de légalisation de son parti auprès des autorités camerounaises, mais l’administration tarde à répondre en favorablement à la naissance de cette nouvelle formation politique. Dans une interview exclusive accordée à votre journal, le leader du mouvement 11 millions de Citoyens, avait déjà expliqué, parlant de refus de légaliser son parti, qu’il ne pouvait pas « verser dans les supputations pour justifier les lenteurs administratives généralisées du gouvernement », et qu’en revanche, il sait « qu’en cas de silence administratif, le parti est légalisé au bout de 3 mois. » Mais au cas où les élections régionales sont lancées avant ce délai et que son parti n’est pas toujours légalisé, Cabral Libiia affirmé qu’il pourra recourir au Pari Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn) « que la convention avec le parti Univers reste et demeure d’actualité. » Sur le terrain les activités politiques du mouvement 11 millions de Citoyens sont suspendues. Dans une décision signée du sous-préfet de l’arrondissement de Biyouha, dans le département du Nyong et Kelle, l’administrateur reporte, sine die, la manifestation publique, préalablement autorisée pour le 26 avril 2019. Raison évoquée, la« suspension des activités politiques de monsieur Libii Li Ngue Cabral. »

Par Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here