Les Lions indomptables : Quatre ans de bail pour Seedorf et Kluivert

Les deux entraîneurs hollandais ont signé leurs contrats aux premières heures de ce jour.

0
79

« Par l’acte de signature de vos contrats avec le Cameroun, vous êtes désormais…entraîneur national sélectionneur et entraîneur national adjoint des Lions indomptables ». Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt a fait cette déclaration à l’intention de Clarence Clyde Seedorf et Patrick Kluivert. Un choix porté sur les deux anciens joueurs de la sélection néerlandaise, « le mérite et la reconnaissance de vos états de service », a justifié le ministre des sports et de l’éducation physique (Minsep). Parmi les attributions du nouveau staff technique conduit par Clarence Seedorf et qui sera complété dans les prochains jours selon la tutelle des sports, « la sélection des joueurs, la discipline des joueurs, le suivi des joueurs, la programmation et la coordination des activités de l’encadrement technique, le choix et l’organisation technique des stages, des entraînements et des matchs en liaison avec la Fécafoot,… » Une mission que devra mener les successeurs d’Hugo Broos et Alexandre Bélinga, de manière à satisfaire «le besoin des Camerounais de retrouver leur équipe nationale conquérante, compétitive, indomptable, munie d’une âme et d’un atout qui est une marque spécifique, le ‘’fighting spirit’’ », a prescrit Bidoung Mkpatt.

Il aura fallu pas moins de 24h non stop de pourparlers avec les deux Hollandais que le Minsep a désignés le 4 août dernier comme entraîneur principal et adjoint de l’équipe nationale de football fanion du Cameroun. Les négociations auront duré. Dès l’arrivée de l’entraîneur principal à 2h, jusqu’à l’aboutissement peu après minuit. Un long temps qui a nourri toutes sortes de supputations. A en croire certaines sources, les deux parties ne se seraient pas accordées facilement sur les salaires et la durée des contrats. « Il ne peut pas y avoir désaccord car les négociations avaient déjà abouti à un accord sur le salaire avant même le déplacement des entraîneurs », réfutait Parfait Siki, le chef du département communication de la Fécafoot.  Sans justifier l’élasticité du temps pris par ces négociations. Au point que tout se termine au pas de course pour ceux dont le vol retour était programmé ce matin à 5h. Même si les montants des rétributions des deux hommes n’ont pas été dévoilés, il reste que des sources généralement bien renseignées ont avancé le chiffre de 63 millions FCfa au départ.

La signature de ces contrats marque la fin d’une quête de huit mois d’un technicien pour les quintuples champions d’Afrique. Après avoir signifié en décembre 2017 à Hugo Broos que son contrat ne sera pas renouvelé à son terme en février 2018, la Fécafoot a ouvert un processus de recrutement d’un nouvel entraîneur. Un appel à candidature lancé a échoué, puisque les candidats retenus n’en font pas partie. Alors qu’une short list de cinq entraîneurs avait été constituée, et quatre de ces chanceux ont été auditionné à Paris en mai dernier. Sans succès. Finalement, le gouvernement a jeté sin dévolu sur un duo contacté en Russie lors de la Coupe du monde. Les heureux élus en ont pour quatre ans, selon un communiqué de la Fécafoot.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here