Les Lions indomptables : Dieudonné Happi brave l’autorité du ministre et prend le contrôle de la tanière

Le président du Comité de normalisation a imposé des collaborateurs à Clarence Seedorf.

0
643

Officiellement, Clarence Seedorf et Patrick Kluivert n’ont pas encore leurs collaborateurs camerounais. Mais le staff est au complet, selon la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Dans un document portant l’en-tête de la Fécafoot et en circulation sur les réseaux sociaux et authentifié par une source crédible, la délégation comporte 17 noms de personnes affectées à tous les postes de responsabilité ouvertes autour de l’entraîneur principal. Et à quelques différences près, ce sont les mêmes noms qui apparaissaient déjà sur la liste proposée par le président du comité de normalisation de la Fécafoot, à l’intention du ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep), pour avis. Liste qui gît encore dans les couloirs de l’administration. Jusqu’à ce que le patron de la Fécafoot en décide autrement.

Simon Nlend a finalement disparu, au profit d’Alioum Boucar qui gardera son poste d’entraîneur en charge des gardiens ; autant que le Dr William Ngatchou, médecin, et Boubakary, le kit manager. Joël Epalle et Jean Alain Boumsong sont respectivement adjoints N°1 et N°2. Hervé Mbome sera préparateur physique pendant que Raymond Langsi et Patrick Noubissie sont kinésithérapeutes. Bill Tchato devient le nouveau team manager et Lucrèce Mebenga remporte la bataille au poste de team press officer. Elle qui secondait Martin Camus Mimb dans les propositions envoyées au Minsep. Les réseaux sociaux ont joué leur partition dans l’arbitrage. A ceux-là, il faut ajouter les inconnus qui se trouvent dans la tanière : Jean Phillipe Meerssemen qui officiera comme chiropractor (spécialiste des problèmes de dos et de nuque), Magni Mohr (préparateur physique). Leo Echted et Pablo Lopez, tous deux assistants techniques. Le train a donc laissé à quai en terre étrangère Mohamadou Laminou (assistant au kit matériel et Martin Camus Mimb depuis le pays. Les cas Dominique Mbazoa est certainement laissé à la diligence de la tutelle. Le policier risquerait des sanctions au cas où la « bravade » provoquait l’ire du gouvernement, qui s’accroche sur une sélection confiée par le garant de la constitution à la Fécafoot en matière de gestion administrative et technique depuis 2014. Bidoung Mkpatt devra faire avec.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here