Legislatives et municipales: polémique autour de la participation du MRC

Alors que le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun a déjà annoncé qu’il prendra part aux élections, plusieurs dissidents proches de ce parti ne cachent pas leur mécontentement.

0
1565

Le MRC a gardé le suspense, quant à sa participation aux élections locales, pendant longtemps. Mais depuis quelques semaines Maurice Kamto a annoncé que son parti ira aux élections législatives et municipales. Le 30 octobre dernier, il a publiquement annoncé devant les femmes de son parti, que « le peuple a donné l’onction au MRC de participer aux élections », et les a exhortées à rafler la majorité des sièges à l’Assemblée Nationale et dans les communes. Maurice Kamto a expliqué que son parti va aux élections, pour « donner une chance de régler la crise anglophone ». Il a ensuite ajouté que « la politique de la chaise vide n’a jamais prospérer ». Après cette annonce plusieurs sympathisants du MRC n’ont pas manqué d’exprimer leur déception, traitant Maurice Kamto de « politicien incohérent, absurde, irresponsable et démagogue ». Les alliés du MRC qui s’opposent aux élections indiquent que le MRC ne doit pas participer aux élections du fait que « Maurice Kamto est le « président élu », et en tant que président élu, son parti ne doit pas participer à une élection organisée par celui qui a « volé le pouvoir ». Les détracteurs des municipales et des législatives reprochent aussi au MRC de vouloir participer à une élection organisée avec un Code électoral qui était à l’origine du conflit postélectoral lors de la dernière présidentielle. « Ce n’est pas à débattre, pas d’élections avec ce Code électoral », tranche un sympathisant du MRC. « A chaque fois qu’on participe aux mascarades électorales, on renforce la légitimité, et la longévité du pouvoir en place ». « Ça fait plus de 60 ans que nous nous battons contre le hold-up électoral dans ce pays, mais si ça vous amuse de continuer à le faire encore pendant les 60 prochaines années, allez-y aux élections, mais en acceptant aussi de continuer à vous faire écraser et dominer par la machine du Satrape », prévient Paul Sylvie Yonkeu, une partisane de MRC,
Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.