Kumba : Le spectre de la peur continue de planer

Plusieurs jours après l’attaque qui a fait 7 morts et plusieurs blessés samedi dernier, la psychose règne encore à Kumba.

0
755

Kumba ce lundi 26 octobre 2020, le spectre de la peur continue de planer. C’est que, l’attaque qui a fait 7 morts et 13 blessés dans le complexe scolaire « Mother Francisca International Bilingual Academy » samedi dernier, n’arrête pas de hanter les populations. « Dans la ville, hier et aujourd’hui, les gens sont vraiment touchés par cette attaque ciblant des enfants et des structures qui ne devraient jamais être des cibles. Ce qui s’est passé samedi (Ndrl) est au-delà de la compréhension de quiconque », a confié Alberto Jodra, coordinateur de Médecin Sans Frontières, dans la région du Sud-Ouest.

Malgré cela, plusieurs dizaines de manifestants, principalement des femmes, se sont rassemblés dimanche dans la ville meurtrie pour dire « Non aux tueries et aux assassinats », chantant et marchant « contre la violence ». En effet, selon plusieurs sources locales, les populations redoutent une recrudescence des violences dans les prochains jours. Des violences qui pourraient survenir d’une part, entre les Forces de Maintien de l’Ordre et les combattants séparatistes, et d’autre part entre les différents groupes armés qui sévissent dans la zone. « Il y a de la colère, mais il y a aussi de la peur par rapport à ce qui va se passer maintenant. La violence va s’intensifier et la population civile sera au milieu, malheureusement », prédit Alberto Jodra. Une situation qui conduira sans doute à l’arrêt des cours et fera l’affaire des leaders séparatistes, partisans de la fermeture des établissements.

Par Joseph Essama

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.