Justice : Paul Biya intègre les magistrats du Common law au corps de la magistrature

0
406

Désormais, les auditeurs de justice issus de la première promotion de la section Common law font partie intégrante du corps de la magistrature du Cameroun. Un décret du président de la République a été signé ce jour pour les besoins de la cause. Il s’agit de la première promotion de ce corps formé par l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (Enam). C’était l’un des points importants du Conseil supérieur de la magistrature qui s’est tenu ce 10 août 2020.

C’est une réponse à la crise anglophone qui sévit depuis 2016 dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. D’autant plus que parmi les problèmes posés par les syndicats d’enseignants et avocats d’obédience anglo-saxonne figurait en bonne place l’étouffement du système judiciaire anglo-saxon par le système francophone. Après avoir fourni la traduction anglaise du traité de l’Ohada aux avocats, le gouvernement a ouvert une section du Common law tant à l’Enam qu’à la Cour suprême du Cameroun en 2018.

Par la même occasion, tous les autres magistrats formés à l’Enam et qui n’avaient pas encore été pris en solde, ont rejoint le corps de leur profession.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.