Joueuse africaine 2019 : Nchout Ajara, la grande favorite

Dans cette catégorie, la Camerounaise rivalise avec la Sud-africaine tenante du titre Thembi Kgatlana et la Nigériane Asisat Oshoala.

0
1371

Qui portera la couronne de la reine du football africain ce 7 janvier 2020 ? La succession de la Sud-africaine Thembi Kgatlana est ouverte. En course, trois concurrentes justifiant chacune des statistiques pouvant lui donner l’accès au trône de la reine du football africain 2019 : Thembi Kgatlana, Nchout Ajara Njoya et Asisat Oshoala. Tenante du titre, Thembi Kgatlana veut être la première Sud-africaine à doubler le titre. La sociétaire du Beijing Phoenix FC a inscrit 7 buts, toutes compétitions confondues avec son club. En plus, l’attaquante des Banyana Banyana est l’unique buteuse de son pays à France 2019, la première Coupe du monde de l’Afrique du sud. Une frappe enveloppée qui loba la gardienne espagnole. Asisat Oshoala veut prendre sa revanche après l’échec de l’année dernière dans ce challenge. Elle a de quoi rêver. La Nigériane est finaliste de la Champion’s league européenne de football féminin avec l’équipe dames du Fc Barcelone. A son actif dans ce club, huit buts en 11 matches. Celle qui a grandement contribué au dernier succès de son pays à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) féminine Ghana 2018, court après son 3ème titre de joueuse de l’année.

Nchout Ajara plus près du but

Nchout Ajara Njoya semble être plus proche du but. La Lionne indomptable atteint pour la première fois le cercle fermé des trois meilleures du continent. Nchout Ajara est restée sur une pente ascendante depuis le début de l’année. Après avoir inscrit deux buts précieux qui ont permis au Cameroun d’atteindre les huitièmes de finales de la Coupe du monde France 2019, le maillot N°3 des Lionnes indomptables a manqué de porter son pays plus loin. La faute à un arbitrage à polémique qui a fait craquer la Camerounaise. Celle qui a fondu en larmes en plein stade face à l’Angleterre, arrivera 2ème au prix Fifa Puskas, récompensant le plus beau but de l’année, avec son deuxième but contre la Nouvelle Zélande. La belle saison se poursuivra avec les Lionnes indomptables qu’elle a qualifiées pour le tour final des éliminatoires des Jeux olympiques 2020. Nchout Ajara Njoya est la seule des trois candidates à avoir flirté avec le sommet des awards mondiaux cette année. D’où la probabilité qu’elle soit la deuxième camerounaise à hisser le Vert-rouge-jaune au sommet de la pyramide du football africain, après Gaëlle Enganamouit.

Le Nigéria, leader incontesté

Dans cette rubrique, le Nigeria, leader du football féminin en Afrique, n’a presque pas de concurrent. Sur les 16 titres déjà attribués, le pays des Super Falcons est arrivé au sommet 10 fois avec quatre reines. Perpetua Nkwocha détient quatre titres à elle seule. L’ex attaquante des Super Falcons avait arraché le titre en 2004, qu’elle a conservé l’année suivante ; et a attendu 2010 pour le retrouver et conserver une nouvelle fois l’année suivante. Suivie d’Asisat Oshoala, trois titres : 2014, 2016 et 2017. Cynthia Uwak y est passée deux fois, en 2006 et en 207. Leur compatriote Mercy Akide avait déjà ouvert la voie avec le premier trophée en 2001. Le Ghana et l’Afrique du sud le suivent avec deux trophées chacun. Le premier s’est illustré à travers Alberta Sackey en 2002 et Adjoa Bayor l’année suivante. L’Afrique du sud l’a remporté avec Noko Matlou en 2008 et le dernier détenu par Thembi Kgatlana. Pour le reste, la Guinée équatoriale (avec Genoveva Anonmam en 2012) et le Cameroun (avec Gaëlle Enganamouit en 2015) ferment la queue.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.