Jacques Fame Ndongo : La confiance renforcée

0
670
Une étoile de plus au Minesup

S’il y a un ministre dans le nouveau gouvernement qui a véritablement bénéficié de la confiance du chef de l’Etat, c’est bien Jacques Fame Ndongo. Après 14 ans passés au ministère des Enseignements supérieurs, le chancelier des ordres académiques en plus d’être maintenu à son poste a été promu ministre d’Etat. A 68 ans, cet originaire de Nkolandom dans la région du Sud est désormais quatrième personnalité du gouvernement après le Premier ministre, le ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs, et le ministre d’Etat, ministre de la Justice garde des sceaux. Proche du président de la République, le secrétaire à la communication du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (Rdpc) débute sa carrière en 1972 après l’obtention de son diplôme de journalisme. Il devient alors chef de la rubrique nationale à l’Agence Camerounaise de Presse (ACAP). Entre 1974 et 1978, il est coordonnateur de la rédaction française de Cameroon Tribune. Détenteur d’un doctorat en sémiologie, le professeur Jacques Fame Ndongo a été tour à tour directeur de l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologiques de l’Information et de la Communication et Recteur de l’université de Yaoundé. Il a été chargé de mission au cabinet civil de la présidence de la République de 1984 à 1998 avant d’être rappelé comme ministre de la Communication en 2000, poste qu’il occupera pendant quatre ans. Pour ce nouveau gouvernement, « l’homme de main » du chef de l’Etat a à coeur de poursuivre la professionnalisation en milieu universitaire afin de livrer sur le marché des mains d’œuvre qualifiées et prêtes à l’emploi.

Source: Défis actuels

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here