Investissements: la Magzi crée une zone industrielle à Bamenda

L’entreprise publique a aménagé près de 44 hectares à Nkwen, localité située dans le chef-lieu de la région du nord-ouest, pour l’implantation des entreprises en dépit de la crise anglophone.

0
405
La Magzi crée une zone industrielle à Bamenda

Ça y est. La ville de Bamenda, chef-lieu de la région du Nord Ouest, a désormais sa zone industrielle. La Mission d’Aménagement et de Gestion des Zones Industrielles (Magzi) vient de boucler les travaux d’aménagement de cette nouvelle zone industrielle, d’une superficie de 44 hectares, à Nkwen. « La zone industrielle de Bamenda Nkwen sera bientôt opérationnelle », rassure le directeur général de la Magzi, Christol Georges Manon tout en invitant les opérateurs économiques, la diaspora et les élites de cette région à s’installer sur ces terres à eux aménagées afin de promouvoir le développement de cette localité. Nonobstant l’insécurité qui règne dans cette région depuis près de deux ans (à cause de la crise anglophone), Christol Georges Manon se réjouit que 5 hectares aient d’ores et déjà été réservés par des opérateurs économiques. Créée sur instruction du président de la République, Paul Biya, la zone industrielle de Bamenda Nkwen représente, selon l’entreprise, une opportunité de développement de la région du Nord Ouest en dépit des menaces des sécessionnistes. Et pour concrétiser ce projet et assurer la sécurité des investisseurs, la Magzi s’est engagée à accompagner les mesures prises par le chef de l’Etat, afin de garantir la paix, la stabilité et l’unité dans cette zone. Notons que la Magzi projette également de créer à court terme de nouvelles zones industrielles dans les régions du Littoral, du Centre et du Sud notamment 400 hectares à YassaDouala, 300 hectares à Dibombari dans le Moungo, 201 hectares à Nomayos, 100 hectares à Meyomessala et 3 000 hectares dans la zone industrialo-portuaire de Kribi. Créée en 1971, la Magzi est chargée de l’aménagement et de la gestion des zones industrielles sur toute l’étendue du territoire en appuyant l’Etat dans la mise en œuvre de sa politique de promotion industrielle. La société d’Etat facilite également l’implantation des industriels dans le pays et contribue au développement du tissu industriel, à la résorption la résorption du chômage, à la gestion de l’espace urbain, péri-urbain et l’environnement au Cameroun.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here