Infrastructures : le Mintp évalue l’évolution des chantiers routiers dans le sud

Si les travaux ont repris l’axe Sangmélima-Bikoula, sur la section Mintom-Lélé, on annonce la fin des travaux pour Juin 2020, tandis que sur la route Mengong-Sangmélima, les problèmes d’occupation des emprises persistent.

0
382
Infrastructures : le Mintp évalue l’évolution des chantiers routiers dans le sud

Du 4 au 7 mars dernier, le ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi a visité les différents chantiers routiers en cours dans la région du Sud. Dans chacun de ces chantiers, il a pris la peine de s’arrêter pour faire le point sur l’évolution des travaux et s’enquérir des difficultés que rencontrent les entreprises en charge de la réalisation de la construction de ces routes.

Sangmelima-Bikoula : les travaux ont repris

Sur l’axe Sangmélima-Bikoula, long de 65 km, l’on a pu constater que les travaux ont repris. Et ce après l’arrêt observé sur la première section Sangmélima-Ouesso, causé par la suspension des financements par les bailleurs de fonds, de l’occupation des emprises et du faible déploiement de l’entreprise. Le 5 mars dernier, Emmanuel Nganou Djoumessi a pu se rendre compte de la reprise des activités, à travers les mouvements incessants des engins sur le terrain. Ainsi a-t-on pu apprendre de l’entreprise qu’à ce jour, les travaux sont exécutés à 62 %, pour une consommation des délais de 70 %. Dans le détail, informe-t-on du côté du Mintp « les travaux sont terminés entre les PK0+00 et PK 55+ 500 sur les zones sans obstacle et sont en cours d’exécution du de terrassement PK58+ 800 au PK65+000 ». En plus, le linéaire total des zones d’obstacles restant est de 7,2km tandis que les travaux de terrassement restant concernent 4km sur l’ensemble du linéaire. Pour lever les contraintes liées à la libération des emprises, le Mintp a prescrit le payement anticipé des populations qui sont encore sur l’emprise du projet, de même que le déploiement du Matgenie pour l’achèvement des travaux de terrassement.

Section Mintom-LéLé: fin des travaux prévus pour juin 2020

Sur la section Mintom-Lélé longue de 67,50 km, l’équipe descendue sur le terrain a pu se rendre compte que la circulation s’effectue sur une plateforme bitumée d’un bout à l’autre du tronçon. Les travaux ) effectuer sur cet axe portent sur la construction d’une route dont la structure de chaussée est composée d’une couche de fondation de 30cm de grave latéritique; d’une couche de base de 20cm de grave concassée; d’une couche de revêtement de 5cm de béton bitumineux avec une vitesse de référence de 80km/h en rase campagne et 60km/h en agglomération, d’après les explications données par le Mintp. En ce qui concerne les caractéristiques géométriques de la route, l’on apprend que outre son linéaire de 67,5km la largeur de la plate-forme est de 11,5m; la chaussée est de 2×3, 75m revêtue. Les pentes quant à elles sont revêtues en béton bitumineux et les accotements au niveau des pentes, en bicouche. L’avancement global des travaux se situe à 76,35 % pour un taux de consommation des délais de 77,50 au 02 mars 2020. Aussi apprend-on que dans le cadre de ces travaux, un pont est en construction à Lélé, il est fait de batteries de dalots ayant pour particularité, des fondations ferraillées. Routes communales : travaux en cours dans la boucle du Dja

Sur le réseau communal du Dja et Lobo situé dans la commune de Meyomessala, les travaux sont en cours en vue de faciliter l’acheminement des productions agricoles vers les marchés et autres points de consommation. Sur les trois itinéraires qui couvrent un linéaire de 62 km, les travaux concernent l’itinéraire Ndjom Ekombo-BiboukemanMessock-carrefour Bidjong; carrefour Bidjong-Biboulemam que l’itinéraire carrefour Zoumeyos-Mekin. Il est question ici de poser un tapis d’enrobés de 5cm pour les deux premiers tronçons et à réhabiliter le tronçon carrefour Zoumeyos –Mekin, à travers la construction ou la réparation des ouvrages et la réadaptation de la chaussée actuelle en couche de fondation entre autres. En termes de facture, l’on a appris que le coût total de ces interventions s’élève à plus de 14 milliards de francs CFA. Et pour ce qui est du taux d’avancement des travaux, il se situe à 25,80 % en ce début de mois de mars. Les difficultés majeures rencontrées par le projet portent sur « le payement des décomptes et la libération des emprises à travers le déplacement de la fibre optique ». L’entreprise chargée de la réalisation de ce marché à savoir Arab Contractor, est à l’attente d’une prolongation des délais pour l’élaboration d’un nouveau planning, a-t-on appris.

Mengong-Sangmelima : l’occupation des emprises freine l’évolution des travaux

Rendu à quelques mois de la fin du projet, l’évolution des travaux sur la route Mengong-Sangmélima est freinée par des problèmes d’occupation des emprises sur sept points le long des 74 km de l’itinéraire. Au cours de la visite du Mintp, l’on appris que pour contourner les difficultés, l’entreprise chargée de la réalisation des travaux a ouvert plusieurs fronts de travail, notamment à Mepho du point kilométrique 73+600 au point kilométrique 73+ 880 sur 280m; à Akak sur 150m; à Nkolngwa sur 1000m; à Oveng sur 200m; à Nselang sur 200m et à Eminevom sur plus de 2000m. Par ailleurs, explique-t-on du côté du Mintp, « les réseaux Camtel, ENEO et Nextell attendent d’être totalement déplacés. Toute chose qui ne permet pas à l’entreprise de tenir son chronogramme tel que souhaité par elle et le Maître d’ouvrage ». Dans le département de la Mvila particulièrement, de nombreuses tombes ont encore été dénombrées. Et il a été recommandé au cours de la concertation présidée par le Mintp, un dénombrement exact de ces dernières après identification, afin que les diligences nécessaires puissent être effectuées. Pour le reste, le taux d’exécution global des travaux se situe à 68 %. L’entreprise rassure sur l’achèvement des travaux le 23 décembre 2020. Il convient en outre de souligner que le projet de construction de la route Mengong-Sangmelima porte sur « la réalisation d’une route neuve de 74km de long et 11,5m de large y compris les accotements; la réalisation de 82 ouvrages hydrauliques, d’une station de pesage bi-blocs et d’un pont de 30 mètres de long sur la rivière Lobo ». Pour cette première section visitée par le Mintp, les équipes de ce département ministériel informent que « la couche de roulement est mise en œuvre sur 44,30 km sur les 74km, soit un pourcentage de 60 %. L’avancement global des travaux se situe à un taux de 68 % pour une consommation des délais de 84,31 % au 02 mars 2020. Les terrassements sont effectués sur 48,18km; la couche de fondation est mise en œuvre sur 46,22 km; la couche de base sur 44,59km ». Il y a lieu de souligner que la construction de cette route est financée entièrement par le Budget d’Investissement Public à hauteur de 57 milliards de francs CFA pour ce qui est des travaux. Le planning de l’entreprise prévoit une fin des travaux en décembre 2020, si toutes les contraintes sont levées; les plus importantes étant la libération des emprises sur près de 21 kilomètres, d’après des sources du Mintp.

Par Junior Matock (DA 462)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.