lundi 11 décembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Commerce extérieur : la pesée des conteneurs désormais obligatoire avant embarquement

Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana a rencontré les opérateurs économiques jeudi dernier pour leur expliquer l’importance de cette mesure et apporter des clarifications sur les deux lois sur le commerce récemment adoptées. 

Dès le 1er juillet prochain, tous les conteneurs empotés destinés à l’export seront obligatoirement pesés avant l’embarquement. En effet, explique Joseph Nguene Nteppe, directeur des facilitations au Conseil national des chargeurs du Cameroun, « le poids des conteneurs était jusqu’à présent uniquement déclaré sur manifeste sans qu’aucun système de vérification ne soit établi. De nombreux chargeurs ont pris l’habitude de procéder à des fausses déclarations de poids dans le but de réaliser des économies ». Cet amendement obligatoire à la convention internationale sur la sécurité de la vie en mer (Solas) adopté par l’Organisation Maritime internationale a été mis en œuvre pour limiter les naufrages et sauver les vies humaines en mer.

 Une nouvelle charte qui a conduit le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana et le ministre délégué auprès du ministre des Transports, Mefiro Oumarou, à rencontrer les opérateurs économiques jeudi 16 juin 2016 à Yaoundé pour leur expliquer les enjeux de ladite charte et les lois nouvelles lois régissant l’activité commerciale au Cameroun. « Il était opportun d’inviter les opérateurs économiques pour établir les nouvelles règles d’application de cet amendement de manière à ce que son élaboration soit faite entre l’administration et le secteur privée», a clarifié le Mincommerce.

Selon Joseph Nguene Nteppe, c’est le chargeur qui doit transmettre le poids brut vérifié d’un conteneur chargé. Les méthodes de mesure de poids peuvent se faire soit par la pesée du conteneur empoté, soit par la pesée individuelle contre certificat de pesée. « Ce document n’est pas facultatif. Le certificat de pesée doit accompagner les conteneurs à l’embarquement pour l’exportation », a précisé Mefiro Oumarou, délégué du Mintransport.

A titre de recommandations, le CNCC propose que le prix de la pesée puisse varier entre 4000 et 10 000 francs CFA, une marge de tolérance de surpoids à 5% et un délai de peser à 48 h avant l’arrivée du navire. Joseph Nguene Nteppe espère que ces propositions soient entérinées par le Mincommerce et le Mintransport. Néanmoins, Luc Magloire Mbarga Atangana, a rassuré les hommes d’affaires qu’il ne s’agit pas d’une mesure asphyxiante pour les opérateurs, moins encore une occasion d’arnaque pour les chargeurs mais une simple mesure de sécurité dont le respect préserverait de nombreuses vie et biens en mer.

En outre, le Mincommerce a sensibilisé les opérateurs économiques sur l’application des loi du 21 décembre 2015 régissant l’activité commerciale au Cameroun et du 18 avril 2016 régissant le commerce extérieur. En ce qui concerne la première loi, le Mincommerce a annoncé aux grands groupes de commerce qu’ils disposent un délai d’un an pour distinguer leurs locaux de vente en gros et celui de la vente en détail. Quant à la deuxième loi. Il s’agit de l’interdiction d’exportation des produits en pénurie sur le marché local, et l’exportation des produits soumis à l’exonération fiscale. Des mesures de sauvegarde sont également prises dans cette loi pour que les produits importés ne viennent pas menacer ceux fait localement.    

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages