mardi 25 juillet 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

UDC: Un anniversaire sur fond de convention

En plus des noces d’argent du parti de Ndam Njoya qui sera célébré dans les prochains jours, un congrès du parti avec renouvellement des bureaux nationaux est également prévu. 

Deux évènements importants de la vie de l’Union Démocratique du Cameroun (UDC) auront cours dans les jours à venir, soit du 9 au 11 mai prochain. Tout d’abord, il y a la célébration du 25 eme anniversaire du parti et par la suite la tenue de la 6 eme convention du parti, équivalent du congrès dans certaines chapelles politiques. Pour la circonstance, les délégués représentatifs du parti sur l’ensemble du territoire national se retrouveront non seulement pour faire le bilan mais aussi pour célébrer les noces d’argent du parti ayant pour porte flambeau le Dr Adamou Ndam Njoya. Au cours de la convention, instance suprême du parti, il sera non seulement question de faire une évaluation froide du parti en examinant « ce qui a marché, ce qui n’a pas marché et ce qui reste à faire », mais aussi de « passer en revue les différentes résolutions et faire des projections sur les nouvelles mesures à prendre », relève Jean Claude Soptieu Kaptchouang, membre du bureau politique de l’UDC.

Au cours de ses assises, « 10 com- missions seront à pied d’œuvre et vont travailler pour actualiser le pro- jet politique de l’UDC au regard des nombreux défis qui interpellent le parti », croit savoir Youmo Koupit Adamou, membre du bureau exécutif de l’UDC. En plus de nouvelles propositions qui seront adoptées, cette convention sera également consacrée au renouvellement du bureau politique national. « Les sympathisants et militants décideront s’ils feront de nouveau confiance ou non au Dr Adamou Ndam Njoya », renseigne Koupit Adamou en soutenant au passage la candidature de celui-là qui paya sa bourse universitaire dans les années 1990. Pour joindre l’agréable à l’utile, les affidés de Ndam Njoya célèbreront en grandeur nature le quart de siècle de leur chapelle politique. Au passage, les grands moments de la vie du parti seront évoqués.

L’UDC, 25 ANS DEJA 

Considéré à ses débuts comme le parti de l’intelligentsia du fait de la présence des éminences grises à l’instar du professeur Kangué Ewané, du professeur Doumou, du professeur Missé Christian ou encore du professeur Momo Bernard, l’UDC 25 ans après a connu beaucoup de turbulences. Tout d’abord, une bonne partie de ses intellectuels ont rejoint les rangs du RDPC, parti leader au Cameroun, et, l’UDC a du mal à se défaire de son étiquette de parti régional que bon nombre de ses dé- tracteurs lui collent. Malgré ces départs, « l’UDC est restée fidèle à son idéologie de départ », pense Youmo Koupit Adamou. Alors qu’il était un jeune étudiant à l’université de Yaoundé en faculté de droit, dé- partement de droit public dans les années 1990, Jean Claude Soptieu Kaptchouang se souvient encore du lancement du parti de Ndam Njoya « Lorsque mes amis étudiants et moi nous avons entendu parler du lance- ment du parti politique du Dr Ndam Njoya, nous sommes allés le rencontrer nous avons beaucoup échangé et nous avons adhéré ». Depuis le 26 avril 1991, date à laquelle le parti a été légalisé, ce militant des premières heures est resté fidèle à l’UDC. Tout comme lui, Youmo Koupit Adamou actuellement secrétaire national à l’économie et au développe- ment durable a fait confiance à ce parti. Pour cet ancien élève du lycée technique de Yaoundé, « 25 ans de l’UDC c’est 25 ans de confirmation d’une ligne politique qui reste imperturbable, c’est 25 ans de travail pour bâtir une génération de républicains démocrates », conclut-il fièrement. 

 

Dernière modification le mardi, 03 mai 2016 08:16

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE POLITIQUE

0
Partages
0
Partages