mardi 20 février 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Miss Cameroun 2018 : La justice suspend le mandat et les activités d’Aimé Caroline Nseke Spécial

La décision a été rendue hier soir par le Tribunal de première instance de Yaoundé, centre administratif.


Moins d’un mois après son élection, Aimé Caroline Nseke doit ranger sa couronne de Miss Cameroun 2018 pour se mettre à la disposition de la justice. Dans le cadre de l’affaire déclenchée par Caroline Biloa Kounou, candidate écartée de la finale de la compétition le 30 décembre 2017. , à qui oppose le Comité Miss Cameroun (Comica). Dans l’assignation introductive d’instance signée hier 24 janvier par le juge Georges Timba, Solange Ingrid Amougou, la présidente du Comica, Claude Abate le président du jury Miss Cameroun 2018, Aimé Caroline Nseke la miss et Me Ebenezer Mah l’huissier de justice qui a validé l’élection, ainsi que Caroline Biloa Kounou la plaignante, à se trouver chez le juge de référé ce 25 janvier à 16h. Entre temps, le juge ordonne que soient suspendues les activités de Miss Cameroun 2018, «jusqu’à ce qu’il soit définitivement jugé et validé l’élection contestée». C’est le début d’un feuilleton judiciaire qui pourrait avoir des rebondissements.


Au lendemain de l’élection Miss Cameroun, Caroline Biloa Kounou, candidate N°20, avait contesté la validité de l’élection de sa concurrente, dénonçant avoir été retenue alors qu’elle avait été appelée sur la scène pour la finale. Le temps pour une autre candidate initialement recalée, de prendre sa place sur le podium. Caroline Biloa n’a pas laissé passer cette «supercherie», comme une autre qui s’est vu imposer la démission pour des raisons de maternité, et qui a tout de même levé la voix. Caroline Aimé Nseke a donc saisi la justice, et la première audience a lieu le 8 février au Tribunal de première instance de Yaoundé, centre administratif. En attendant, celle qui tient à voir le tort à elle causé être réparé, souhaite que les activités de Miss Cameroun soient au préalable suspendues. Jusqu’à la fin de la prolongation judiciaire.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages