lundi 22 janvier 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Fécafoot :Me Happi dresse son premier bilan Spécial

Le Comité de normalisation est sorti de son mutisme pour faire son bilan de mi-mandat.


«Rassurez-vous, nous avons pris des engagements à terminer notre travail le 28 février 2018 comme prescrit par la Fifa». En conférence de presse le 14 décembre dernier, Me Happi Dieudonné a tenté de rassurer l’opinion que son équipe ne veut pas faire proroger son mandat. Les trois premiers mois passés par le Comité de normalisation, version Happi, à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), ont consisté en le déploiement des équipes transitoires dans les ligues décentralisées, l’assainissement des fichiers solde et ressources humaines de la maison, le bouclage de la Coupe du Cameroun, l’accompagnement des équipes nationales engagées dans des compétitions internationales, etc. Dans le cadre de la gestion des affaires courantes, aspect pour le moins dérisoire de son cahier de charges.


Scrutin uninominal


La moitié du temps alloué par la Fédération internationale de football association (Fifa) le 8 septembre 2017 aux maîtres transitoires de la Fécafoot est donc passé. Et le plus dur arrive : l’adoption des textes et l’organisation du processus électoral. Or «c’est ce même jour que nous avons transmis les projets de textes à la Fifa pour validation», a annoncé le successeur de Joseph Owona, qui s’adressait pour la première fois à la presse. «Il est fort probable que la commission de révision des textes rende son rapport à la fin de ce mois. Et si au 15 janvier les textes sont adoptés, les élections auront bien lieu en février», prévoit la normalisation. «Vous ne serez pas déçus», promet Dieudonné Happi qui envisage qu’«à chaque étape, on pourra prendre deux semaines». Mais «tout ne dépend pas de nous», met-il en garde. «Les autres acteurs que sont la Fifa et les acteurs (nationaux) ont des amendements à apporter», rappelle-t-il. Des amendements que l’homme minimise : «les textes que nous avons envoyés à la Fifa sont le fruit de contributions diverses, tant les acteurs du football que de bonnes volontés, et nous en avons tenu compte», confesse-t-il. Pour espérer que toutes les attentes soient comblées. En attendant, la normalisation a déjà opté pour le scrutin uninominal à tous les postes au Comité exécutif. «On a constaté que le scrutin de liste est à l’origine de la plupart des problèmes que rencontre la Fécafoot lors des élections», fait-on observer à la normalisation.

Dernière modification le dimanche, 17 décembre 2017 17:57

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages