lundi 22 janvier 2018
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

La Csph a de nouveaux patrons Spécial

Okie Johnson Ndoh, directeur Csph Okie Johnson Ndoh, directeur Csph

La rumeur qui portait déjà Okie Johnson Ndoh à la tête de la Caisse de stabilisation des prix  des hydrocarbures (Csph) dans la matinée  du lundi 11 décembre 2017 à Yaoundé, va être confirmée en fin     d’après-midi. Le président de la République vient de nommer Okie Johnson  Ndoh directeur général de la Csph en     remplacement d’Elung Paul Che qui occupait     cumulativement ce poste à celle     de ministre délégué auprès du ministre     des Finances. Jusqu’ici Conseiller technique     n°1 au Contrôle supérieur d’Etat     (Consupe), cet inspecteur d’Etat a été     directeur des affaires générales au ministère     de la Fonction publique et de la     réforme administrative. Sous le contrôle  du conseil d’administration de la Csph, ce fonctionnaire est chargé de la préparation     du budget, des états financiers     annuels et des rapports d’activités de     l’organisme, la gestion des biens meubles     et immeubles de l’entreprise. Cependant,     il reste l’ordonnateur du     budget et le représentant de cette société     dans tous les actes de la vie civile     et en justice.     Le nouveau directeur général de la     Csph sera assisté de son adjoint Véronique     Manzoua qui remplace à ce poste     Emmanuel Alam. Cette sénatrice Rdpc     a occupé plusieurs postes au sein de     cette entreprise.

Née le 1er janvier     1947, ce médecin de formation et diplômée     d’Etat d’assistance sociale a pour     mission d’accompagner le directeur général     dans ses prérogatives.     Créée en 1974 avec le statut d’établissement     public doté d’une autonomie financière,     la Csph a pour mission     principale la régulation des stocks et     des prix des hydrocarbures sur l’ensemble     du territoire à travers la prise en     charge partielle ou totale des augmentations     des prix desdits produits dans la     mesure de ses disponibilités financières.     Elle participe aussi à toutes opérations     en rapport avec la maîtrise de la     politique énergétique nationale par une     prise de participation dans les domaines     de l’exploration, de la production, du     raffinage et de la distribution des hydrocarbures     et les sociétés telles que     les hôtels Hilton et Sawa, le Chantier     naval et industriel du Cameroun, la     Douala Stock Exchange (DSX). Depuis     1988, cette entreprise placée sous la     tutelle du ministre du Commerce, Luc     Magloire Mbarga Atangana, assure l’approvisionnement     régulier des hydrocarbures     mais aussi les arbitrages liés au     maintien d’une saine concurrence entre     les opérateurs du secteur.      

Dernière modification le jeudi, 14 décembre 2017 14:02

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages