lundi 20 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Fecafoot : Robert Atah veut encore briguer la présidence Spécial

  • mardi, 24 octobre 2017 16:05
  • Écrit par  Yannick Kenne, correspondance particulière

Le Dtn adjoint n°3 a révélé à la presse le 20 octobre dernier, son intention de se présenter au poste de président de la Fédération camerounaise de football.


Le processus électoral à la Fédération camerounaise de football n’est pas encore en branle, et pourtant, le fauteuil de président de l’instance fédérale charrie déjà les passions. Robert Atah, l’un de ses prétendants, a annoncé sa candidature au poste suprême vendredi dernier au cours d’une conférence de presse à Yaoundé. Le Directeur technique national adjoint n°3 n’a même pas attendu que l’enregistrement des candidatures soit ouvert, encore moins que les règles du jeu électoral soient définies par le code électoral en révision pour décliner ses intentions.


Néanmoins, il croit dur comme fer à son éligibilité dans le respect des conditions préalables qu’il s’est lui-même fixées. «J’appartiens à tous les corps de métier : je suis entraiîeur de football de formation, je suis formateur des entraineurs, je suis président de club (Bome United), je suis fondateur d’une académie… Je suis propre. Je n’ai jamais pris cinq francs à la Fecafoot et je mets quiconque au défi de me prouver le contraire. Je suis donc le seul candidat donc la candidature ne peut pas être recalée», se gargarise-t-il.


Cette candidature précoce de l’ancien entraîneur des Lionnes indomptables, à priori exsangue de soutiens des politiques du sport, est cependant soutenue par un plan d’action dont il a sommairement donné les grandes lignes au cours de cette échange avec la presse. S’il est porté aux nues, Robert Atah entend réhabiliter les infrastructures sportives pour permettre une meilleure pratique du football ; organiser un championnat véritablement professionnel car selon lui, celui qui se joue au Camerounais depuis 2011 souffre des exigences réelles du professionnalisme ; il envisage le retour chez les Lions indomptables d’anciens bannis : «si je prends la fédé, le premier joueur à revenir en sélection sera Eto’o, ensuite Kameni. On va nommer les entraineurs camerounais pour gérer nos équipes nationales», ambitionne le natif de Mbengwi (Nord-ouest) ; il entend aussi restructurer la Dtn où il exerce actuellement, laquelle est selon lui le maillon faible du football camerounais, pourtant commis au rôle de la détection de jeunes footballeurs camerounais.

Robert Atah était l’unique adversaire de Tombi à Roko Sidiki en septembre 2015 à l’élection fédérale –finalement annulée-, et n’avait enregistré que deux voix face à son vis-à-vis qui s’en tirait avec 59 voix favorables.

Dernière modification le mardi, 24 octobre 2017 22:24

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages