lundi 20 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Affaire Camtel-Orange : La Ligue camerounaise des consommateurs exige 100 millions FCfa de réparation Spécial

  • mardi, 24 octobre 2017 15:47
  • Écrit par  Yannick Kenne, correspondance particulière

L’entité défenseuse des droits des consommateurs envisage à cet effet de saisir Orange-Cameroun à compter du lundi 23 octobre 2017.


La compagnie de téléphonie Orange-Cameroun n’est toujours pas au bout de ses peines, en dépit de la sérénité qu’elle semble retrouver depuis le paiement de sa dette d’un peu plus d’un milliard 600 millions de FCfa à la Cameroon telecomunications (Camtel). Orange a beau trouvé le succédané pour réparer le tort commis à ses millions d’abonnés en leur octroyant gratuitement du crédit de communication et divers de ses services, la société française n’a toujours pas quitté le banc des accusés. Elle est épinglée cette fois-ci par la Ligue camerounaise des consommateurs (Lcc), qui envisage de lancer à compter de ce lundi 23 octobre 2017, un plaidoyer en faveur de ses membres, clients d’Orange, afin que ces derniers puissent être réparés des dommages orchestrés par la défection du réseau entre les 13 et 15, puis 18 octobre derniers. Delor Magellan Kamseu Kamgaing et son équipe exigent donc 100 millions de FCfa d’Orange, en guise de réparation, et en ont décidé ainsi vendredi dernier au sortir d’une réunion de concertation qui s’est tenue au siège de la Lcc au quartier Etoa-Meki à Yaoundé.


«Nous demandons aux consommateurs d’être unis contre Orange parce que le préjudice a été subi. Maintenant, c’est l’heure des réparations. Camtel a pu rentrer dans ses droits, mais ce n’était pas Camtel seul qui a souffert, il y a aussi les consommateurs. Nous souhaitons recevoir aussi ce qui nous revient de droit, à savoir ces 100 millions de FCfa et nous jugeons que c’est un montant passable parce que 100 millions, ce n’est que la recette d’une heure chez Orange», revendique le président en exercice de la Lcc.


Des responsables d’Orange-Cameroun, notamment son Directeur de la communication, Samuel Ngondi Eboua qui a suivi la réunion de vendredi dernier par téléphone et qui est intervenu à la fin, ont d’ores et déjà été mis au parfum de cette revendication de la Lcc, en attendant que l’administration de l’entreprise soit formellement saisie par une correspondance y afférente.

Dernière modification le mardi, 24 octobre 2017 16:05

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages