mercredi 26 juillet 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Eliminatoires Can 2019 : Rentrée timidement satisfaisante des Lions Spécial

Le Cameroun a battu le Maroc (1-0) ce samedi à Yaoundé.

«Nous avons eu trois occasions nettes de buts, deux fois le gardien a réussi des arrêts décisifs, on a mis l’autre à côté. Le Cameroun a eu une seule réelle occasion et a marqué. Le ramadan, ça ne peut pas être ça. Il faut être réaliste dans la zone de vérité. Si vous réalistes devant les buts, on ne parle plus de tactique, et on a eu des opportunités pour le faire». Avec Hervé Renard, le Maroc ne s’en prendra qu’à lui-même, pour avoir manqué l’occasion de marcher sur le Cameroun. Pas moins de trois occasions manquées dont deux arrêts décisifs de Fabrice Ondoa, le gardien des Lions indomptables. Neutralisant ainsi à lui seul une équipe marocaine timide sur les quarante-cinq premières minutes, avant de se réveiller en seconde période. Pas besoin donc de chercher le bouc-émissaire, ni même le ramadan, dans une défaite qui aurait pu être évitable. «Nous avons certes joué sans deux de nos défenseurs centraux, notamment Marouan Da Costa et Mehdi Benatia mais il faut réaliser quelque chose pour avoir quatre derrière ; ce que nous avons fait», regrette-t-il.

 

Les Lions indomptables, eux, n’ont pas forcément eu besoin de leur public pour leur premier match post-Can 2017, au stade Ahmadou Ahidjo. A peine des gradins remplis à moitié pour la rentrée des héros de Libreville dans l’antre de Mfandena. Et pourtant les Quintuples champions d’Afrique ont fait l’essentiel. Une victoire (1-0) sur les Lions de l’Atlas. Une réalisation de Vincent Aboubakar à la 29ème. Servi par Adolphe Teikeu, l’avant-centre des Lions indomptables a résisté à la charge d’El Yamik Jawad, pour loger le cuir dans les filets, au bout de deux contrôles. C’est la première et dernière occasion en direction des buts pour l’homme sur qui reposait la charge offensive du Cameroun. Après plus de trente minutes de difficile maitrise du ballon. Pour le reste de la partie, le Cameroun a joué beaucoup le spectacle. Avec un Christian Bassogog s’illustrant par des dribbles spectaculaires et cette pointe de vitesse qui fait sa force. Mais à chaque fois, rien à se mettre sous la dent. Plus tard, Olivier Boumal rentré à la place de Benjamin Moukandjo, essaiera d’être plus réaliste, en vain. Et cette percée dans la défense marocaine à la 87ème restera l’unique tentative personnelle de saler l’addition. Pas mieux pour les autres remplaçants. D’ailleurs, les deux autres remplacements étaient défensifs. Et la seconde partie du jeu aura été l’affaire des Marocains.


Et Hugo Broos peut se vanter d’avoir réussi là où Renard a échoué : «il vaut mieux avoir des occasions manquées que ne pas en avoir. Nous avons à peine eu deux bonnes occasions et nous en avons réalisé une». Mais «la prochaine fois, on essaiera de se créer un peu plus d’occasions, et chercher à les réaliser», promet le sélectionneur du Cameroun. Ce match étant par ailleurs préparatoire à la Coupe des Confédérations qui démarre en Russie le 17 janvier prochain.

Feuille de match

Cmr : Ondoa-Teikeu, Ngadeu, Faï, Oyongo (Mabouka, 22’)-Siani, Zambo (Mandjeck, 75’), Djoum-Aboubakar, Moukandjo, Bassogog.
Coach : Hugo Broos.

Mar : El Kajoui Monir-Dirar Nabil, Saiss Ghanem, Feddal Zouhair- Aitbenasser Youssel (Carcela Mehdi, 70’), Fajr Fayçal, Bousoufa M’bark-El Yamik Jawad (Nahiri Mohammed, 37’)-Azaro Oualid (En Nesyri Youssef, 74’), Amrabat Nourredine, Youness Belhanda.
Coach : Hervé Renard

Avertissements : Mabouka (Cmr), Nahiri Mohammed (Mar), Ngadeu (Cmr).
Buts : Vincent Aboubakar (Cmr)
Arbitres : Ac :Bamak Tessema (Gabon) ; A1 : Wolday HaiHaileragel (Ethiopie); A2 : Temesgin Samuel Atango (Ethiopie) ; 4ème : Zakarias Girma Fega (Ethiopie)

Dernière modification le dimanche, 11 juin 2017 08:51

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages