lundi 20 novembre 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Les recettes douanières en hausse de 3 milliards de francs CFA

Fongod Edwin Nuvaga, directeur général des Douanes camerounaises Fongod Edwin Nuvaga, directeur général des Douanes camerounaises

Le Cameroun aurait engrangé plus de 179 milliards de francs CFA pour le premier semestre de 2017.

Les recettes douanières au Cameroun ont connu une embellie au cours du premier trimestre 2017. Elles sont passées à 179 milliards de francs CFA contre 176 milliards de francs CFA pendant la même période en 2016. Ces chiffres ont été publiés la semaine dernière par la Direction générale des douanes (DGD).Ces recettes représentent une augmentation de 3 milliards de francs CFA par rapport à l’année précédente. Une situation qui fait le satisfécit de l’administration douanière « malgré une conjoncture économique difficile couplée aux en enjeux sécuritaires ».

Le même document fait état de ce que pour le seul mois de mars 2017, sur des prévisions de 67,563 milliards de francs CFA, l’on comptabilise 92,438 milliards de FCFA de recettes douanières soit, un taux de réalisation de 137%. Selon la direction générale des Douanes cette croissance est due entre autres à l’amélioration de la prise en charge des marchandises et la maximisation du recouvrement des droits et taxes de douane. le retour progressif de la sécurité aux frontières avec le voisin Nigérian et l’ouverture progressive de celles-ci au commerce transfrontalier, ont permis d’augmenter des recettes dans la partie septentrionale du pays.

L’année dernière à la même période la douane camerounaise avait collecté 175,7 milliards de francs CFA, selon des informations rendues publiques par la Direction Générale des Douanes (DGD). Des recettes en hausse de 4% par rapport à la même période lors de l’exercice 2015. Pourtant, cette performance avait été jugée en dessous de l'enveloppe de 187 milliards de FCFA que s'était fixée la Direction Générale des Douanes pour le premier trimestre. L'administration douanière avait expliqué cette situation par la baisse des importations, notamment celles pourvoyeuses de fortes recettes comme les véhicules ou les matières premières, destinés aux industries brassicoles. Ils ont chuté d'environ 30% au premier trimestre 2016, selon les chiffres de la Direction Générale des Douanes.

Pour arriver au résultat actuel, la douane a dû s’appuyer sur l’accroissement de la mobilisation des recettes en intensifiant la rationalisation de la mise en œuvre des contrats de performance dans le cadre de la poursuite de la politique de contrôle de l’exécution du service, l’optimisation de la lutte contre la contrebande, la fraude douanière et la contrefaçon,  le développement et le suivi des contrats d’objectifs dans les services centraux. Un combat qui a toujours cours et qui à long terme permettra à la Douanes de dépasser ses attentes et d’améliorer les systèmes aux frontières camerounaises.

 

Dernière modification le jeudi, 27 avril 2017 13:10

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ÉCONOMIE

0
Partages
0
Partages