jeudi 25 mai 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Yaoundé-Douala: Le pont de Manyaï opérationnel Spécial

double dalot construit double dalot construit

Plus de 650 millions ont été mobilisé pour refaire ce pont reliant Yaoundé et Douala

L’affaissement de la route entre Yaoundé et Douala vient de trouver une solution durable avec la mise service d’un double dalot. Le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, a fait le constat de l’effectivité et de la fluidité de la circulation mercredi 05 avril lors de la visite sur le site. Il était accompagné du Secrétaire d’État chargé des Routes, Louis Max Ayina Ohandja.

L’ouvrage, un double dalot tient solidement. Les travaux de construction de ce double dalot dont la durée de vie est estimée à plus de 70 ans, ont duré trois mois et ont été suivis en permanence par la mission de contrôle EGIS mobilisée à cet effet, et les services compétents du ministère des Travaux publics. Le coût estimatif des diverses prestations notamment l’étude d’exécution, l’aménagement de la déviation provisoire, la construction du double dalot et l’aménagement des accès est de 653,381 millions de FCFA.

L’on se souvient que c’est l’effondrement du pont à Manyaï le 21 octobre 2016, coupant le trafic entre la capitale politique et économique, que de milliers de passagers avaient massivement afflué dans les gares ferroviaires de Yaoundé et Douala quelques heures avant le drame d’Eseka, qui a obligé l’Etat à engager cette dépense.

Il avait s’agit de l'affaissement d’une buse et l'effondrement de la route Yaoundé-Douala au point kilométrique 63+150, au lieu-dit Manyaï. Cet incident avait obligé des milliers de passagers a massivement afflué dans les gares ferroviaires de Yaoundé et Douala. Dans l’optique de pouvoir satisfaire le plus grand nombre de personnes, le concessionnaire du transport par train, Camrail, va décider ce jour-là d’augmenter le nombre de voitures.

Une catastrophe va se produire au niveau d'Eseka, en partie à cause du poids des passagers supplémentaires, selon les premiers éléments de la commission d’enquête mise sur pied par le gouvernement. D'après les pointages officiels la catastrophe d'Eseka a causé la mort d'environ 80 personnes et près de 600 blessés.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ D'ARTICLES DE SOCIÉTÉ

0
Partages
0
Partages