mardi 25 juillet 2017
Connexion S'inscrire

Connexion

FLASH INFO

Contrat Lagardere : Comprendre l’affaire Spécial

Il s’agit du renouvellement du partenariat entre la Caf et cette entreprise française.


C’est l’affaire Lagardère sport qui a précédé la chute d’Issa Hayatou de la Caf. Le contrat entre cette entreprise française et la Caf, signé le 26 septembre 2016 entre Issa Hayatou, l’ex secrétaire général de la Caf Hicham El Amrani et Idriss Akki, le président de la division Football Afrique de Ls et qui a fait jaser en Egypte, pèse un milliard de dollars pour la période 2017-2028. Si l’ouverture d’une enquête judiciaire ne date que de mars 2017, la polémique est plus ancienne. Un ana avant, Presentation sports, une entreprise égyptienne détenue par l’homme d’affaires Ahmed Abou Hashima, avait concurrencé en vain Lagardère. C’est que Ls et la Caf étaient en discussions exclusives après avoir signé un mémorandum en juin 2015, en prolongation de la collaboration entamée en 1994.


Presentation sports a alors saisi l’Autorité égyptienne de la concurrence (Eca). Laquelle a estimé que la Caf avait abusé de sa «position dominante», et a renvoyé Issa Hayatou et Hicham El Amrani devant la Cour économique d’Egypte. C’était juste avant la victoire d’Ahmad Ahmad. Mais le procès initialement prévu pour avril, a été reporté au 06 mai. Mais déjà, «bien que Lagardère Sports ne soit pas l'objet de la correspondance des autorités égyptiennes de la concurrence, toute allégation selon laquelle l'accord viole les lois égyptiennes sur la concurrence est totalement dénuée de fondement et nous disposons d'avis juridiques clairs et catégoriques à cet effet», a réagi Ls.

LES DERNIERS ARTICLES

LES DERNIÈRES VIDÉOS

+ DE SPORT

0
Partages
0
Partages