Francis Ngannou : « Je m’étais fait cette promesse de gagner »

Le nouveau roi des poids lourds de l’UFC a expliqué en conférence de presse, la recette de sa victoire face à l’Américain Stipe Miocic samedi.

0
193
Francis-Ngannou parle de lui

Comment vous sentez-vous après cette victoire éclatante contre le champion en titre sortant des poids lourds ?

Je trouve difficilement les mots après une victoire. Je m’étais fait cette promesse de gagner. Accomplir cela, alors que personne ne pensait que je pouvais le faire est un sentiment si puissant. Donner tort à ceux qui doutaient de moi me donne une immense satisfaction. Cela fait trois ans que j’attendais ce moment. Mon équipe et moi avons travailler dur pour aborder ce combat avec brio. Cette foisci, c’était une toute autre histoire. J’ai pris du temps, j’ai réglé chaque chose différemment, pour que tout aille bien. Je suis venu à ce combat en sachant que si ça ne marche pas, je serai satisfait malgré tout.

Comment jugez-vous votre performance ? est-ce que vous vous attendiez à un tel résultat ?

Comme je l’ai dit nous avons longtemps préparé ce combat. La stratégie adoptée était d’aborder le combat avec calme, ne pas se précipiter. Mon équipe sait que je suis au meilleur de mon niveau lorsque je suis relaxe. J’ai suivi les consignes et ça a marché. Cela fait près de six mois que je me prépare. J’ai beaucoup travaillé pour obtenir ce résultat et je savais que si j’aborde le combat avec une certaine maîtrise, je ferai une belle performance. Je ne suis pas très surpris du résultat. Je ne me suis mis aucune pression. Cela fait plusieurs mois que j’ai cessé de penser à la ceinture de champion du monde. D’un stage à un autre, j’ai appris à rester concentrer sur mes entraînements.

Vous avez tenté votre chance en janvier 2018 contre Miocic qui vous avait battu il y a trois ans. La victoire est-elle plus savoureuse parce qu’elle n’est pas arrivée si vite ?

Oui, certainement. Plus l’attente est longue, plus la récompense a de la valeur. Je suis sûr que j’aurais été heureux de remporter le titre mondial il y a trois ans. Mais je pense qu’à partir de maintenant, j’ai une perspective différente de mon amélioration et de ce que je peux faire en matière de combat, comment je peux me battre en étant très patient. Je suis très content de ma performance, même si elle n’a pas duré longtemps. Je suis content d’avoir pu me calmer en me disant : “OK, écoute, tu as 25 minutes, tu n’as pas besoin de te précipiter, tout peut arriver n’importe quand”. J’ai toujours gagné beaucoup de combats mais j’ai gardé cette colère, cette rancœur de mon enfance. Je savais que si on me donnait l’opportunité de faire quelque chose de grand, je le ferais. C’est comme si vous aviez les yeux sur un objectif depuis des années et que ça arrive enfin. C’est quelque chose auquel personne ne pouvait croire mais qui est arrivé. Beaucoup de gens ont douté de moi et j’ai réussi à leur donner tort techniquement. Même si je n’avais pas la ceinture, je n’avais pas l’impression de ne pas être un champion.
Retranscrite par J.L.F

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.