Football jeune : Gilbert Kadji en sauveur

L’homme a été nommé à la tête de la Ligue spécialisée, pour deux ans.

0
381

Au cours de sa session du 16 octobre 2019, le Comité exécutif de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a nommé l’équipe qui dirigera le football jeune au Cameroun jusqu’au 13 octobre 2021. Elle est présidée par Gilbert Kadji, avec Saint Fabien Mvogo et Dinga Joseph Fombutu comme premier et deuxième vice-présidents ; et trois membres que sont l’ancien Lion indomptable, Eugène Ekeke, Jean Flaubert Nono de l’Ecole de football des brasseries du Cameroun et Samuel Dieudonné Yakana, délégué de l’Est à l’Assemblée générale.

C’est à cette équipe que Seidou Mbombo Njoya a confié la mission de ressusciter le football jeune. En dehors d’Eugène Ekeke qui a fait du football son gagne-pain, les autres sont issus des milieux d’affaires, mais tous ont en commun d’être des passionnés du football de base. En commençant par leur leader. Samuel Eto’o doit sa carrière de footballeur à la Kadji Sport Academy créée par feu Joseph Kadji Defosso et dirigée par son fils Gilbert Kadji qui a formé des générations de footballeurs dont bon nombre ont contribué à écrire l’histoire des Lions Indomptables. Avec comme concurrent le plus proche et le plus sérieux, l’Ecole de football des Brasseries du Cameroun longtemps dirigée Jean Flaubert Nono. Saint Fabien Mvogo est le promoteur d’Eding sport de la Lékié, club du championnat d’élite, mais l’homme investit beaucoup dans le football amateur. Autant que Dinga Joseph Fombutu, patron de Fc Bamenda academy et Samuel Dieudonné Yakana installé à Batouri.

C’est dire si les six ont le profil de l’emploi. Ils devront exhumer un pan du football camerounais jusqu’ici négligé. La dernière édition organisée dans les règles minimalistes remonte à 2013. Le développement du football jeune est un point important dans le projet proposé par Séidou Mbombo Njoya aux électeurs en décembre 2018. A ses compagnons de la longue bataille électorale de donner un sens à la parole de campagne électorale. Question de poursuivre un élan impulsé par Thomas Libih, vainqueur de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17, en sélectionnant des joueurs sans compétition, au sein des centres de formation.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here