Fécafoot: Comment Bidoung Mkpatt a sauvé Me Happi

La Fifa a prorogé le mandat transitoire jusqu’au 16 décembre 2018, avec l’appui du ministre.

0
301

La Fédération internationale de football association (Fifa) a attendu les dernières heures du mandat du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) pour se prononcer. Le courrier signé de Fatma Samoura, la secrétaire générale de l’instance faitière du football mondial, renouvelle le mandat de la normalisation jusqu’au 16 décembre 2018. Soit un peu plus de trois mois accordés à Dieudonné Happi et ses collaborateurs, pour rendre leur copie. La patronne de l’administration de la Fifa indique que « malgré les progrès réalisés par le Comité, le Bureau du Conseil a noté que certaines tâches importantes n’ont pas été complètement achevées, en particulier la révision des statuts tel que révisés par la Fifa et l’organisation des élections d’un nouvel exécutif ». En saluant la modification de la loi de 2011, que la Fifa posait comme condition pour avancer. Pour la Fifa, c’est donc « une étape importante » pour la suite.

Normalisation prorogée sous fond d’incertitudes

Pour la Fifa, le nouveau mandat sera consacré à l’adoption des statuts et à la tenue des différentes élections, des départements au niveau fédéral. Un délai rallongé grâce aux plaidoiries de Bidoung Mkpatt que la normalisation a snobé lorsque la tutelle demandait les projets de textes et le calendrier électoral. « Nous nous référons à la lettre du 28 août 2018 envoyée du ministre des Sports et de l’Education physique dans laquelle il explique que ’’la période pressentie coïncide avec celle couvrant les opérations de l’élection présidentielle au Cameroun’’, demandant par conséquent le report des élections de la Fécafoot, afin d’éviter des interférences imprévisibles qui pourraient être préjudiciables à l’organisation efficiente de ces deux échéances », rapporte Fatma Samoura. A en croire une source crédible, Bidoung Mkpatt a agi sur « supplication » de la normalisation. A cet effet, « la Fifa s’attend donc à ce qu’une feuille de route lui soit transmise dans les plus brefs délais par ledit Comité pour approbation ».

Tout semble rouler sur des rails. Mais n’est encore acquis. Fatma Samoura dit rapporter les décisions du Bureau du conseil de la Fifa qui a siégé. Sans détails sur la date. Corrigeant un « manquement » qui a conduit Abdouraman Hamadou, président d’Etoile filante de Garoua, à attaquer la première prorogation au Tribunal arbitral du sport (TAS). Les parties au procès ont rendez-vous le 11 septembre à Lausanne. Un procès en annulation de la prorogation « illégale » du mandat en février. La suite en dépend.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here