Fécafoot : Bidoung Mkpatt somme Dieudonné Happi d’être transparent

Le ministre en charge des sports veut découvrir le contenu des textes ainsi que le calendrier électoral.

0
628

Dans un courrier adressé au président du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep) «demande de bien vouloir me faire tenir dans les plus brefs délais les projets des statuts de la fédération, assortis du chronogramme du calendrier électoral ». Au moment où des sources introduites annoncent l’assemblée générale extraordinaire de la fédération pour le 28 juillet 2018. Soit dans dix jours, et une semaine après la promulgation par le président de la République de la loi d’orientation sportive qui constituait le dernier verrou pour la suite de la normalisation de la Fécafoot. Les travaux de l’Assemblée générale extraordinaire devant consister en l’adoption des nouveaux textes fondateurs de la Fécafoot seront adoptés. Le Minsep veut ainsi avoir une idée de ce qui sera soumis aux délégués de la Fécafoot, à l’avance. Lui qui a remporté la victoire du dernier épisode de la guerre de la Fécafoot. Le projet de texte (modifié) de la nouvelle loi portant organisation des activités physiques et sportives, ayant été adopté par le Parlement, et promulguée par le président de la République. Face à des adversaires qui ont réussi à transporter les débats au sujet de certaines dispositions de cette loi au Parlement lors de la dernière session parlementaire.
Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt veut voir clair dans ces textes, objet de divers rebondissements dans la crise qui secoue la Fécafoot depuis 2013. Envoyée à la Fifa le 14 décembre 2017, la mouture n’est revenue qu’en juin dernier, sous la pression des clubs amateurs qui s’offusquaient de ce que la Fifa conditionne le retour des textes à la modification de la loi de 2011 sur les activités physiques et sportives. Les clubs amateurs sous la conduite d’Abdouraman Hamadou, qui ont attaqué la prorogation du mandat du comité de normalisation au Tribunal arbitral du sport (Tas). Obtenant le retour du projet des textes. Mais l’assemblée générale extraordinaire initialement programmée pour le 23 juin a été reportée sine die à quelques jours. Au motif que le projet de loi modifiant la loi de 2011 pourrait être adopté par le Parlement.
Par ailleurs, le ministre tient à connaître le calendrier électoral, qui dépend de l’adoption des textes. D’autant plus que ce sont ces textes qui devront encadrer le processus électoral. L’équipe à Dieudonné Happi dispose encore jusqu’au 31 août 2018 pour rendre sa copie définitive. Face aux défis qui attendent le Cameroun (parachèvement des projets de construction d’infrastructures sportives, organisation de la Can 2019, recrutement d’un nouveau sélectionneur), le gouvernement souhaiterait boucler le dossier Fécafoot pour mieux se concentrer.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here