Etoudi 2018 : Kamto confie sa campagne à Paul Eric Kingue

Le candidat du Mrc a présenté par ailleurs la coalition qui le soutient.

0
366
L'homme à qui Kamto a confié sa campagne

A quelques jours de la campagne électorale pour la présidentielle 2018, Maurice Kamto vient de faire une grande annonce. La nomination de Paul Eric Kingué comme directeur de campagne. L’ancien maire de Njombe-Penja, rendu célèbre par ses ennuis judiciaires entre 2008 et 2015, est certainement une voix qui portera pour le candidat du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Ex militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), l’ancien prisonnier incarne la rupture dans un environnement marqué par l’hyper-domination d’un régime Rdpc à l’image écornée par la mal-gouvernance, mais qui parvient à neutraliser toute force de l’opposition jusqu’ici. Lui qui a marqué les esprits par sa volonté, et sa tentative de combattre la délinquance fiscale des entreprises françaises installées dans son territoire de commandement. A sa sortie de prison, Paul Eric Kingue devenu populaire au-delà du Moungo, a annoncé son intention de briguer la magistrature suprême du Cameroun, après avoir lancé son propre parti politique, le Mouvement patriotique pour un Cameroun nouveau (Mpcn). Avant de ne pas s’engager à la dernière minute. Il conduira plutôt la campagne d’un ancien collaborateur du régime du Renouveau comme lui, Maurice Kamto.

Présentation du programme du candidat Maurice Kamto pour l’élection présidentielle du 7 octobre 2018

Posted by Maurice KAMTO officiel on Monday, September 17, 2018

En faisant l’annonce du nom de son directeur de campagne, le leader du Mrc a également présenté une coalition de partis et militants autres que ceux de son parti, ralliés à sa cause. Ainsi, Albert Dzongang de La Dynamique, que l’on avait annoncé tambour battant au Rdpc, en remplacement sociologique de feue Françoise Foning, a finalement rejoint le frère du village. Autant que quatre autres partis inconnus : Le Fsn de Pahami Zachée, le Pld de Robert Liagou et le Rddr de Dieudonné Lakmalo et le Lld. Mais aussi, des factions rebelles de certains partis qui ont rejoint d’autres candidats. Il en est ainsi des coordinations Littoral et Ouest de l’Union des populations du Cameroun (alors que cette branche officielle et légale du parti historique s’est ralliée à Akere Muna), du Paddec de Me Momo Jean De Dieu qui a rejoint Paul Biya, au point de se voir être abandonné par la quasi-totalité des membres du bureau de son parti ; et enfin l’Alliance des forces progressistes (Afp) d’Alice Sadio qui a opté pour accompagner Akere Muna.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here