Eto’o-Bell : Le temps de la guerre

Les deux anciens capitaines des Lions indomptables s’affrontent sur l’élection à la Fécafoot.

0
668

Une partie d’un échange par sms. En substance, Joseph Antoine Bell demande un salaire de 12 millions le mois, pour le poste de directeur technique national de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Thierry Ndoh, journaliste de sport à Sky one, une radio de Yaoundé, en fait l’annonce au cours de l’émission L’Arène sur la chaîne de de télé Canal 2 international. L’invité ne nie pas les faits, mais dénonce « qu’une conversation entre deux personnes sans témoin, se retrouve sur la place publique ». Évoquant Gilbert Kadji, initialement présenté comme le candidat de Samuel Eto’o à l’élection à la Fécafoot avant que le concerné lui-même ne présente officiellement Séidou Mbombo Njoya comme « le candidat de Samuel Eto’o ». Mais Joseph Antoine Bell essaie de recadrer à son goût : « Pour être juste, il aurait publié la totalité de la conversation que nous avons eu par sms ». Toujours est-il que « cela confirme ce que je redoutais. J’ai joué au jeu en sachant bien qu’il n’en sera rien», essaie-t-il de relativiser. « Samuel Eto’o m’a dit que Yaoundé (parlant du gouvernement) ne veut pas de moi à la tête de la Fécafoot ; il est même allé jusqu’à me dire que ma vie est en danger car si je m’entête, on va m’assassiner, et que lui, il tient à me voir vivant», déballe-t-il.

Et la guerre est lancée. Avant même la fin de l’émission, Samuel Eto’o a déjà réagi sur son compte Instagram. Niant être l’initiateur de la conversation. De son côté, Bell qui garde toute la conversation, la présente à qui veut en savoir davantage. Avant de balancer sur les réseaux sociaux lui aussi. Accusant Samuel Eto’o d’avoir engagé ce stratagème pour nuire à son dossier de candidature à la présidence de la Fécafoot. Depuis, ce sont les internautes et les publics médiatiques qui poursuivent la partie. Avec une probabilité certaine de faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre. L’un étant candidat à la Fécafoot pendant que l’autre soutient Séidou Mbombo Njoya. C’est l’autre bataille de l’élection à la Fécafoot. Avec des développements ultérieurs attendus.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here