Enseignement supérieur : une école virtuelle fait ses classes au Cameroun

0
387

Ayant opté pour l’enseignement à distance, l’Ecole Supérieure des techniques Avancées pour le Développement (Estad) se veut être une alternative au modèle de formation proposé par les grandes écoles du pays.
Pendant la période du confinement qui a duré près de trois mois et durant laquelle les études ont été suspendues au Cameroun, des établissements de l’enseignement supérieur se sont lancés dans l’expérience nouvelle et inédite d’un nouveau mode d’apprentissage axé sur le e-learning. Une expérience appréciée par beaucoup de parents et d’étudiants. A l’Estad, c’est ce modèle d’enseignement qui est proposé. Rien à voir avec la crise sanitaire actuelle. «L’idée de ce projet est née en 1992, raconte Mezom Melouta, l’un des promoteur. Nous avons pris le temps de la murir et aujourd’hui, nous pouvons dire que nous sommes prêts».

Avantages

L’institut qui a ouvert ses portes pour la première fois ce 2 novembre 2020 à Yaoundé se présente comme une «école virtuelle». Logé dans l’enceinte du palais des Congrès, l’établissement propose l’enseignement à distance comme alternative au modèle de formation en vigueur dans les grandes écoles du pays, avec des adaptations permettant une transition douce nécessaire à tout changement. Parce que l’école à distance a de nombreux avantages notamment : la liberté pour l’apprenant d’organiser son temps ; la possibilité d’étudier à son rythme ; la possibilité d’exercer une autre activité en parallèle ; le confort de se former chez soi ; la possibilité d’apprendre même quand on est confiné chez soi, etc. «L’approche pédagogique adoptée à Estad est innovante dans notre système universitaire, explique le promoteur. Il s’agit d’une formation qui associe l’enseignement à distance et des regroupements en présentiel». L’Estad disposera en effet de Points de Présence (PoP) «en fonction de la demande. Ce sont des relais aménagés (salles de cours, Internet, dispositif de visioconférence, etc.) qui permettront aux étudiants de ne pas nécessairement se déplacer pour le campus mère du palais des Congrès de Yaoundé», explique Mezom Melouta.

Des cours en langues anglaise et française

Selon son promoteur, l’Estad propose des formations en génie électrique électrotechnique et énergies renouvelables), en réseaux et télécommunications (télécoms, réseaux et sécurité informatique) et enfin en génie informatique (développement logiciels et Base de données, maintenance informatique, informatique industrielle et automatisme, infographie et web design, E-commerce et marketing numérique, banque et finance). Les cours seront dispensés en français et anglais par des enseignants recrutés dans des écoles de renommée mondiale comme l’Université d’Oxford en Angleterre. «Le Cameroun est bilingue et c’est vraiment une providence divine, argue Mezom Melouta. Si nous visons à terme l’international, alors notre bilinguisme est un véritable atout. Les enseignants qui sont pour la plupart des Camerounais viennent des grandes universités du monde. Quoi de plus normal que de proposer des cours dans nos deux langues officielles ?».

Par Arthur Wandji

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.