Elections partielles : Ce sera le 22 mars 2020

Un décret du président de la République en a décidé ainsi.

0
713

Les électeurs des 11 circonscriptions où l’élection législative du 09 février 2020 a été annulée, reprendront le chemin des urnes le 22 mars prochain. C’est la substance d’un décret du président de la République signé ce 6 mars 2020. Sont concernés, les électeurs du Lebialem (Sud-ouest) et de dix circonscriptions de la région du Nord-ouest : Menchum-Nord, Bui-Ouest, Mezam-Sud, Bui-Sud, Bui-Centre, Mezam-Centre, Momo-Est, Menchum-Sud, Momo-Ouest et Mezam-Nord.

Cette élection se tiendra ainsi le 26ème jour après l’annulation de la première élection par le Conseil constitutionnel (25 février). Sur requête du Social democratic front (Sdf), la plus haute juridiction nationale avait conclu que le scrutin ne s’était pas tenu dans des conditions acceptables dans ces localités où sévisses les groupes séparatistes. Le parti de Ni John Fru Ndi avait également accusé Elections Cameroon (Elecam), l’organe chargé de l’organisation des élections, d’avoir « violé le code électoral en regroupant plusieurs bureaux de vote dans des centres de vote ». Ce qui rendait compliquée la tâche aux électeurs qui ne se retrouvaient pas dans leurs bureaux de vote par les électeurs.

En tout, 13 sièges sont en jeu dans ces circonscriptions électorales. La campagne électorale s’ouvre lundi prochain, pour 15 jours. Seuls les partis politiques initialement en lice seront admis dans la course. Le Sdf a ici une occasion de rattraper son retard accusé lors de l’élection du 9 février dernier. Le parti de la Balance a jusqu’ici récolté 5 sièges. Insuffisant pour constituer un groupe parlementaire.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.