Drame : Plus de 50 morts dans la falaise de Dschang

C’est le premier bilan d’un accident survenu sur la voie publique dans cette localité.

0
668
Images du drame de la falaise de Dschang

Exactement 53 morts et une trentaine de blessés. C’est le premier bilan d’un accident de circulation survenu à la falaise de Dschang aux premières heures de ce 27 janvier 2021. Les chiffres sont rendus publics par le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Azu. L’on n’ignore encore les circonstances réelles de cet accident impliquant la compagnie de transport Menoua voyages. D’après un reporter de la Cameroon radio television (Crtv) dépêché sur le lieu du drame, « un camion transportant du carburant frelaté en partance de la ville de Dschang, à destination de Douala, est entrée en collision avec un bus de70places qui faisait le sens inverse». Plus tard, sur sa page facebook, la radio nationale a précisé que la collision entre les deux véhicules a provoqué une explosion. Laquelle calcinera les 53 personnes qui ont perdu la vie. Les blessés qui sont au nombre de 29 ont été transportés dans des hôpitaux environnants.

Selon le gouverneur de l’Ouest, le camion transportant de l’essence avait un défaut de freinage, d’après les premiers constats. A cela s’est ajouté le brouillard qui a réduit la visibilité sur la route. En rajoutant aux facteurs qui composeront pour créer le drame qui a endeuillé le Cameroun. Sur ce qui tient lieu de bordereau, on compte 37 passagers, et pourtant les victimes sont chiffrées à 82. De quoi en déduire logiquement qu’il y a eu du transport clandestin.

Cela survient deux semaines seulement après un autre drame au même lieu dit Falaise. C’était le 14 janvier. Un car effectuant du transport clandestin avait terminé sa course dans un ravin, laissant sur l carreau 21 morts et 38 blessés. L’on avait également évoqué un problème dans le dispositif de freinage du véhicule.

Le bordereau des passagers reconnus

Bordereau des passagers du bus-1ère partie
Bordereau des passagers, 2ème partie
- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.