Développement rural : 17 milliards pour vaincre la pauvreté dans le Logone et Chari

Alamine Ousmane Mey entend utiliser ce financement de la Banque Islamique de Développement pour mettre en œuvre la deuxième phase du Projet de Développement Rural Intégré Chari-Logone.

0
151

Le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey et la Banque Islamique de Développement (BID) mènent une bataille sans relâche contre la pauvreté dans le département du Logone et Chari, région de l’Extrême-Nord. A travers un financement de 17 milliards de francs CFA reçus de la BID, le Minepat procède dès ce jour, à Kousseri, au lancement de la deuxième phase du Projet de Développement Rural Intégré Chari-Logone. Cette deuxième phase du projet qui s’exécutera de 2019 à 2021, à travers cinq composantes, vise « à améliorer les conditions de vie et les revenus des populations rurales dans le département du Logone et Chari ». La mise sur pied de ce projet a pour but, souligne Alamine Ousmane Mey, de « mettre à niveau des chaînes de valeur porteuses devant créer la richesse, résoudre le problème d’insécurité alimentaire, réduire la pauvreté et surtout créer des valeurs ajoutées afin d’accroître le Produit Intérieur Brut (PIB) du Cameroun ».

Après l’exécution de la première phase de 2010 à 2015 jugée satisfaisante, à la fois par les populations que par l’Etat, le gouvernement, à travers le Minepat et la BID ont décidé de s’engager dans cette deuxième phase, pour « pérenniser les acquis et renforcer davantage les systèmes de production et de transformation des produits agro-pastoraux et halieutiques dans le département du Logone et Chari ». Par ailleurs, explique-t-on au Minepat, ce projet répond « aux préoccupations de développement de l’ensemble des zones impactées par les actions nocives de la secte terroriste Boko Haram qui a sévi pendant plus de trois ans dans la région du bassin du Lac Tchad ».

En outre, parmi les résultats enregistrés depuis le début de ce projet, figurent : « la construction des infrastructures de base telles que les salles de classe, les centres de santé, les forages, les aires d’abattage, les ponts, les périmètres irrigués, la formation des populations dans les domaines de l’agriculture et l’élevage et l’octroi des microcrédits aux groupes de femmes et de jeunes ».

Le Projet de Développement Rural Intégré – Chari Logone, phase II, s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de Développement Rural intégré du Bassin du Chari-Logone/ Lac Tchad. Il s’intègre dans la Stratégie de Développement Rural et le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (Dsce). Ce projet s’inscrit également dans le cadre des orientations de l’Etat camerounais, prenant en compte les grands enjeux et défis du secteur rural en mettant l’accent sur le développement et la diversification des productions. Tout en adoptant une logique chaîne de valeur permettant de mettre sur le marché des produits à forte valeur ajoutée, sans pour autant occulter les problèmes des cultures vivrières notamment le riz pour en limiter les importations et ainsi faire une économie des devises.

La zone d’intervention du projet est le département du Logone et Chari situé dans la région de l’Extrême-Nord. Sa population est actuellement estimée à environ 600.000 habitants. Certaines actions concernant la pêche et les activités génératrices de revenus seront conduites dans les arrondissements Maga et Kaï-Kaï dans le Mayo Danay.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here