Développement: le Pndp vulgarise les plans types des ouvrages communautaires

0
311
Le Pndp vulgarise les plans types des ouvrages communautaires

Fini la cacophonie observée dans la construction des ouvrages communautaires. Fini aussi la construction de ces ouvrages qui ne prennent aucunement compte des aspects tels que l’aménagement des espaces pour les personnes à mobilité réduite. Le Programme National de Développement Participatif (Pndp), en tant qu’instrument mis en place par l’Etat et ses Partenaires Techniques et Financiers (PTF) pour améliorer les conditions de vie des populations en milieu rural, œuvre désormais à l’harmonisation des normes de construction et de réalisation des ouvrages au sein des communes. Tel était d’ailleurs le but de l’atelier national de vulgarisation, de diffusion et d’appropriation des plans types des ouvrages communautaires organisé à Yaoundé le 18 mars dernier, avec la participation des administrations sectorielles impliquées dans cette activité. Notamment le ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (Minader), le ministère de l’Education de Base (Minedub), le ministère du Commerce, etc. L’implication de tous ces acteurs tient au fait que le Pndp réalise des ouvrages diversifiés. Lesquels se rattachent à plusieurs secteurs. Ainsi, pour chaque infrastructure, il est important, avant réalisation, de disposer d’un plan type qui définit les règles et normes de construction à respecter. Il en est ainsi des ouvrages d’eau et d’énergie, notamment les forages, adduction d’eau ; de la santé (Centre de santé, incinérateur, logement personnel) ; de l’agriculture (aire de séchage, magasin de stockage ; de l’élevage, pêche et industries animales (abattoir, forage pastoral, parc vaccinogène, de l’éducation (salle de classe, blocs de latrines), etc. Il convient de souligner aussi que les premiers plans types avaient été mis à la disposition des communes par le Pndp dès 2014. Des insuffisances avaient donc été décelées, notamment l’arrimage de ces derniers aux préoccupations des personnes à mobilité réduite et au respect des spécificités du genre. Un atelier avait à cet effet été organisé en 2017 pour mettre à jour ces plans types. Au terme de cet atelier, 522 plans de 54 ouvrages ont été mis à jour. Pour les rendre exécutables, il a fallu les revêtir du « sceau » des différentes administrations concernées. D’où l’organisation de l’atelier du 18 mars dernier.

Par Junior Matock (Défis Actuels 466)

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here