Déstabilisation : La rumeur crée la panique au Quartier général

0
838
Quartier-général-de-lArmée-camerounaise-est-calme-et-en-paix

Dans un message audio diffusé ces dernières heures sur les réseaux sociaux, une voix féminine annonce un mouvement inhabituel au Quartier général de l’Armée camerounaise. Laissant croire à des coups de feu et une ambiance trouble. Celle qui dit résider au quartier Mvog Ada voisin, invite les populations voisines du quartier général situé au plateau Atemengue, quartier Ngoa Ekelle, à rester cloîtrés dans leurs maisons. « Il n’en est absolument rien», dément le capitaine de frégate Cyrille Atonfack Guémo, chef de la division de la communication au ministère de la Défense (Mindef). Ce que confirment des résidents du quartier estudiantin qui abrite le Quartier général de l’armée camerounaise. Pour le communicateur du Mindef, « les femmes et les hommes de cette unité vaquent sereinement à leurs occupation quotidiennes, avec dévouement, honneur et fidélité. Comme dans toutes les casernes de la cité capitale, ainsi que sur tout le sanctuaire national». Le porte-parole du Mindef met cela au compte d’une « campagne de désinformation portée par les ennemis de la république aux desseins inavoués». Mais « cette campagne est vouée, tout comme les précédentes, à un cuisant échec», prédit le capitaine de frégate Cyrille Atonfack Guémo.

Dans sa communication, le colonel Atonfack annonce qu’une autre « rumeur vicieusement entretenue sur la toile laisse penser que la Brigade du quartier général serait considérablement atteinte par le Covid-19 ». Faux encore, rétorque-t-il : «les mesures barrière prescrites par l’Organisation mondiale de la santé et le ministère de la Santé sont ici rigoureusement respectées». Mieux, « outre leurs missions régaliennes, les forces de défense et de sécurité sont fortement engagées dans la lutte contre le Covid-19, aux côtés du ministère de la santé et des autres entités étatiques concernées par cette pandémie mondiale».

L’homme indique que « les Forces de défense et de sécurité attendent les prochaines balivernes qui vont continuer de pleuvoir avec sérénité et sourire en coin ». Regrettant que « certains citoyens, de véritables faux prophètes, ayant décidé de faire des attaques contre l’Armée camerounaise et les institutions républicaines, leur fonds de commerce».

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.