Déchéance : Pourquoi Tonye N’Hanack est hors-jeu avant le jeu

Les raisons du limogeage du patron technique de l’organisation du Chan 2020 et de la CAN 2021.

0
490

Dans une décision rendue publique au cours du journal parlé du 17h-18h du poste national de la Cameroon radio television (Crtv) du 22 novembre dernier, le Pr Narcisse Mouelle Kombi a nommé Michel Dissake au poste de Directeur du tournoi du Championnat d’Afrique des nations (Chan) et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021. Mettant par le fait même fin aux fonctions de David Tonye N’Hanack qui occupait le même poste depuis quelques mois. Sa faute, « le non-respect de la charte éthique et déontologique édictée pour les membres des organes du Cocan 20-21 ». L’ancien secrétaire général du ministère de la jeunesse et des sports, est ainsi abattu en plein vol. Alors même que le patron du volet technique des deux compétitions de football d’envergure continentale que le Cameroun organise, est encore en route pour Yaoundé, revenant du Caire où se tenait une réunion du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). Réunion au cours de laquelle l’organisation des deux compétitions a été évoquée, avec notamment le retour de la CAN à janvier-février, comme jadis programmé avant l’ère Ahmad.

Et c’est justement ce qui se cacherait derrière le motif qui évince l’ancien patron technique du Comité d’organisation du Chan et de la CAN. Selon une source digne de foi, David Tonye N’Hanack a, dans une liberté de parole risquée, « annoncé le retour du Chan à janvier-février, alors qu’il s’agit de la CAN. Ce qui a semé le trouble dans les esprits ». On apprend que durant la nuit de jeudi à vendredi, les milieux du football camerounais ont été secoués par cette nouvelle qui contrariait le ministre des Sports et de l’éducation physique (Minsep) et non moins président du Comité local d’organisation de ces compétitions. Narcisse Mouelle Kombi qui, lors de l’installation des derniers membres du Comité d’organisation il y a quelques semaines, annonçait en grande pompe la période de tenue du Chan, soit du 4 au 25 avril 2020. « Les recommandations sur la localisation des sites d’entraînement et d’hébergement des équipes pour le Chan Cameroun 2020 ont été approuvées » ; et « les dates de la phase finale du Chan Cameroun 2020 ont été approuvées (04 au 25 avril 2020) », a pourtant entériné le Comité exécutif de la CAF lors des travaux du Caire.

Climat délétère

Au Cocan 20-21, on considère qu’il s’agit de la goutte d’eau de trop. « A peine quelques semaines de collaboration, et le climat de travail était délétère», apprend-on. « M. N’Hanack se considérait comme le patron de tout le monde, et essayait d’imposer son rythme et sa vision à tout le monde», souffle-t-on.

Nommé le 17 juin 2019, ce pratiquant d’arts martiaux n’aura pas eu l’opportunité de faire mieux que recevoir une seule mission de la CAF. Avant d’être renvoyé à sa retraite de fonctionnaire. Agé de 62 ans, David Tonye N’Hanack est un professeur certifié d’éducation physique et sportive que les couloirs administratifs ont happé très tôt. Titulaire de deux doctorats en sciences du sport et en techniques des activités physiques et sportives à l’université de Beijing en Chine, l’homme servira au ministère en charge des sports quelques années, avant d’être appelé au secrétariat général de la présidence de la République. Au retour dans son département ministériel, le féru de judo et de nanbudo sera promu secrétaire général entre 2008 et 2010. Avant d’être rattrapé par la retraite qu’il interrompra entre 2013 et 2015 pour servir la Fédération internationale de football association (Fifa) comme membre du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Le chemin était rouvert pour servir le sport. Mais l’homme à la forte personnalité n’ira pas au bout de ce nouveau devoir. La faute à une parole glissée.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here