Croissance : L’Etat veut planifier la deuxième phase de la vision 2035

Le ministère de l’Economie a à cet effet récemment lancé un avis à manifestation pour le recrutement d’un cabinet en vue d’une assistance technique.

0
350
Alamine Ousmane Mey, Minepat

« Devenir un pays émergent, démocratique et uni dans sa diversité à l’horizon 2035 », telle est la vision que le Cameroun a adopté en 2009 dans le cadre de son développement économique et social. Pour se faire, le gouvernement a segmenté cette vision en trois phases : la première allant de 2010 à 2019, la seconde de 2020 à 2027 puis la troisième phase de 2028 à 2035. Ainsi, dans la perspective de l’opérationnalisation de la deuxième phase, le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), chargé de la Planification, Paul Tassong vient de lancer un avis à manifestation d’intérêt pour le recrutement d’un cabinet en vue d’une assistance technique pour la planification de la deuxième phase de la vision 2035. Ainsi, selon l’avis manifestation, les prestations des consultants consistent à « participer à l’évaluation de la mise en œuvre du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (Dsce) au 31 décembre 2017 ; contribuer à l’organisation des consultations participatives notamment à travers l’animation et la facilitation des travaux ; proposer des options stratégiques pour l’opérationnalisation de la seconde phase de la vision 2035 ». Il s’agit aussi pour le cabinet qui sera retenu, « de proposer le dispositif et les outils de suivi-évaluation ; renforcer les capacités des intervenants dans le processus de la planification de cette phase de la vision ; animer et faciliter tous les ateliers qui seront organisés dans le cadre des travaux de planification de la seconde phase de la vision 2035 », détaille l’avis à manifestation. Pour mener à bien ce cahier de charges, les postulants devront être à la hauteur des exigences du Minepat. C’est-à-dire avoir une bonne connaissance des documents cadre de référence que sont la Vision de développement à long terme (Cameroun Vision 2035), le Dsce ainsi que la loi du 26 décembre 2007 portant régime financier de l’Etat. Il convient de souligner que l’objectif global de la vision est de faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon de 2025-2030 ans. Cette vision intègre un ensemble d’objectifs intermédiaires qui sont : la réduction de la pauvreté ; l’atteinte du stade de pays à revenus intermédiaires et ensuite ; l’atteinte du stade de Nouveau Pays Industrialisé et ; la consolidation du processus démocratique et de l’unité nationale dans le respect de la diversité qui caractérise le pays.

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here