Crise : Ni John Fru Ndi à nouveau kidnappé

Le Leader du Sdf a été pris dans son domicile de Bamenda.

0
771

Ni John Fru Ndi a été enlevé cet après-midi. La rumeur vient d’être confirmée par les services de communication du Social democratic front (Sdf). Le leader du parti leader de l’opposition a été kidnappé à son domicile de Ntarikon par Bamenda, aux environs de 15h30, par des hommes inconnus. « Ces derniers sont entrés dans sa résidence de Ntarikon par Bamenda avec des armes à feu et ont tiré à bout portant sur son garde de corps puis multiplié par la suite des tirs de sommation. Le chairman qui se trouvait à l’intérieur de la maison est sorti pour s’enquérir de la situation et c’est alors que les assaillants l’ont enlevé pour une destination inconnue », rapporte le communiqué du Sdf.

Cet acte survient exactement deux mois après un premier kidnapping dont a été victime l’homme fort de Ntarinkon. Le 27 avril dernier, le président national du Sdf avait été enlevé par des hommes armés, alors qu’il se rendait aux obsèques de l’honorable Joseph Banadzem. Quelques heures plus tard, Fru Ndi a été libéré, et a rattrapé la cérémonie dans le Bui. D’aucuns avaient estimé qu’il s’agissait d’une « concertation familiale », vu que l’otage n’avait pas subi de tortures. Lequel avait lui-même raconté son séjour chez les ravisseurs, en assurant n’avoir pas été torturé.

Il est constant que les combattants séparatistes reprochent à Fru Ndi de pactiser avec le gouvernement de Yaoundé et de ne pas accompagner la lutte pour la sécession. Le Sdf milite pour le fédéralisme. Est-ce un message au moment où s’organisent les négociations de paix en terre Suisse?

- Publicité -

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here